Mercredi 26 février 2020

Politique

Trump veut à nouveau étouffer la NEA 

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 12 février 2020 - 375 mots

WASHINGTON / ETATS-UNIS

Le budget 2021 contient la suppression des fonds aux agences culturelles fédérales, dont celle dédiée aux arts. 

Donald Trump en février 2017. © Photo Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0.
Donald Trump en février 2017.

Le budget de Donald Trump pour l’année fiscale 2021, intitulé « Stopping Wasteful and Unnecessary Spending » (« Mettre fin au gaspillage et aux dépenses inutiles ») propose à nouveau de supprimer le financement des agences fédérales culturelles, dont le National Endowment for the Art (NEA). Selon le président, « ses activités ne relèvent pas de la responsabilité fondamentale du gouvernement fédéral, et ne représentent qu’une petite fraction des milliards de dollars dépensés chaque année par les organismes culturels ». Le texte doit encore être approuvé par le Congrès.

Parmi les agences ciblées par Trump, on compte également la National Endowment for Humanities (NEH), l’Institute of Museum and Library Services et la Corporation for Public Broadcasting, dont la fermeture s’inscrit dans le plan de l’administration visant à « amener la nation vers la responsabilité financière et à redéfinir le rôle du gouvernement fédéral ». Pour que ces agences soient démantelées, le parlement devra abroger la loi qui avait permis de créer notamment la NEA et la NEH en 1965.

Ce n’est pas la première fois que le président républicain tente de s’attaquer aux agences culturelles. Depuis son arrivée il tente systématiquement de couper les budgets de la NEA, rencontrant jusqu’à présent l’opposition constante du Congrès.

L’art et la culture sont loin d’être une priorité pour Trump. Mais son souhait de se débarrasser des agences culturelles provoque colère et indignation dans le monde de l’art. En 2017, l’année de la prise de fonction du président, Jane Chu, présidente de la NEA de l’époque, avait déploré la situation, insistant sur l’importance de ces agences fédérales : « Nous sommes déçus car nous constatons que nos financements changent la donne auprès de personnes de tous âges dans des milliers de communautés, grandes, petites, urbaines et rurales, ainsi que dans chaque circonscription du pays ».  

Le NEA, créé par le Congrès des États-Unis en 1965, est l’agence fédérale culturelle la plus importante des Etats-Unis par son influence. Elle est chargée d'aider les institutions culturelles et les artistes à obtenir des fonds privés, la principale source de financement de l'art aux Etats-Unis. Si son budget ne forme qu'une infime partie du financement de l'art en Amérique (environ 1 %), son poids symbolique reste important.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque