États-Unis - Spécial Covid-19

Ce qui est prévu pour la culture dans le plan de relance américain

Par Lorraine Lebrun · lejournaldesarts.fr

Le 24 décembre 2020 - 640 mots

WASHINGTON / ÉTATS-UNIS

Le projet de loi de finances 2021, dopé par le plan de relance, comprend plusieurs mesures pour le secteur culturel.

Façade de l'aile gauche de la National Gallery of Art à New York 2010 © AgnosticPreachersKid, CC-BY-SA-3.0
Façade de l'aile gauche de la National Gallery of Art à New York, 2010.
© AgnosticPreachersKid

« Les musées ont remporté des victoires majeures » dans le projet de loi validé par le Congrès américain dans la nuit de lundi à mardi, a commenté l’American Alliance of Museums. Si globalement, les établissements culturels américains s’estiment pour l’instant satisfaits de cet accord destiné à leur permettre de survivre à la crise, l’heure est à la lecture précautionneuse de ce texte de près de 5 500 pages pour savoir de quelles aides ils pourront bénéficier.

L’ « Emergency Coronavirus Relief and Omnibus Agreement » est un ensemble de mesures préparées par les législateurs républicains et démocrates, qui comprend notamment le second plan de relance : près de 900 milliards de dollars de soutien qui doivent être répartis afin de soutenir l’économie américaine dans la crise sanitaire due au Covid-19. 

Parmi les mesures et aides envisagés, le « Save Our Stages Act » prévoit 15 milliards de dollars (soit près de 12,3 milliards d’euros) pour le secteur artistique et culturel. Mais des questions se posent encore sur la répartition de cette somme, qui doit couvrir l’ensemble du secteur, depuis les salles de concerts aux théâtres de Broadway en passant par les musées

Prêts et dons défiscalisés

284 milliards de dollars devraient servir, sous forme de prêts au sein du Paycheck Protection Program, un programme de prêt de la Small Business Administration. Prévu à l’origine pour les petits commerces indépendants comme les salles de cinéma et de concerts, il devrait été étendu aux médias locaux (presse écrite, radio, télévision) et aux organisations à but non-lucratif, dont les musées. Il doit permettre aux établissements ayant perdu au minimum 25% de leurs revenus de sécuriser six mois de salaires et de coûts (loyers, etc), avec une possibilité d’exonération de la dette sous certaines conditions. 

L’American Alliance for Museums entend également profiter des incitations aux dons grâce à la Refundation Employee Retention Tax Credits, un mécanisme de déduction fiscale sur les dons qui devrait être étendu et élargi. 

Le budget de la NEA va augmenter

Cet ensemble de lois comporte également un volet de financement des agences de l’administration fédérale de 1 400 milliards de dollars prévus pour l’année fiscale 2021 (c'est-à-dire jusque septembre prochain). C’est dans cette partie du texte que la création de deux nouveaux musées de la Smithsonian a été votée. Mais il comprend également une rallonge budgétaire pour les deux principales agences culturelles fédérales : la National Endowment for  the Arts et la National Endowment for the Humanities. Celles-ci se voient octroyer 5,25 millions de dollars supplémentaires, et leurs budgets respectifs ainsi passer à 167,5 millions de dollars chacun.

L’Institute of Museum and Library Services, agence fédérale indépendante qui soutient et apporte des subventions aux musées et bibliothèques, obtient quant à lui 5 millions supplémentaires, soit un budget 2021 s’élevant à 257 millions de dollars, dont 40,5 millions pour l’Office Museum Service, en charge. 

Trump refuse de valider le budget

Néanmoins, le texte doit encore être signé par le président Trump, qui se refuse pour l’instant à le faire malgré le risque d’un shutdown (non-financement des institutions fédérales entrainant l’arrêt des activités gouvernementales). 

Le futur ex-Président estime que le projet de loi est une « honte », concernant le montant des chèques envoyés aux Américains, fixé à 600 dollars. Celui-ci explique dans une vidéo publiée sur son compte Twitter que les mesures d’aides « n’ont rien à voir avec le Covid » avant d’en lister un certain nombre d’entre elles : « Quarante millions pour le Kennedy Center […] de Washington D.C., qui n’est même pas ouvert, un milliard de dollars pour la Smithsonian Institution et 154 millions de dollars supplémentaires pour la National Gallery of Art [un des musées de la Smithsonian] ». Ces dernières mesures ne participent néanmoins pas du plan de relance Covid mais de la partie concernant le budget fédéral. 

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque