États-Unis - Spécial Covid-19

Les 6 recommandations de la NEA pour la réouverture des musées américains

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 19 janvier 2021 - 308 mots

WASHINGTON / ÉTATS-UNIS

L’agence américaine publie un guide pour inciter les lieux culturels à s’adapter à la crise sanitaire. 

Visiteurs masqués au Metropolitan Museum of Art en août 2019. © Kena Betancur / AFP
Visiteurs masqués au Metropolitan Museum of Art en août 2019.
© Kena Betancur / AFP

Un guide rédigé par la National Endowment for the Arts (NEA), l’agence fédérale américaine pour les arts, énonce six grandes recommandations en vue d’une réouverture prochaine des lieux culturels aux États-Unis. Le guide s’est appuyé sur l’analyse d’exemples américains ou étrangers et d’entretiens avec des directeurs d’institutions.

1. Penser « local » 
Il s’agit de compenser l’absence de touristes en concentrant la programmation les et moyens de communication sur la communauté locale : scène musicale mobile, cinémas en « drive-in », street art…

2. Engager un conseiller en santé
La pandémie implique de nouvelles attentes de la part du public. Intégrer un médecin ou un professionnel de santé publique dans l’équipe va permettre de mettre en place des mesures sanitaires adaptées.

3. Mettre les artistes dans des bulles 
L’idée est de s’approprier les exigences de la quarantaine et de la distanciation sociale pour créer un espace d’échange et de création privilégié entre les membres d’une troupe ou d’artistes en résidence. Cette proximité a l’avantage de stimuler leur créativité par l’interaction régulière après chaque journée de travail.

4. Être transparent, informer
Accepter l’inattendu et être transparent sur les difficultés rencontrées est nécessaire pour maintenir une certaine confiance de la part de son environnement : salariés, artistes, public, donateurs. 

5. Revenir aux fondamentaux
Revenir aux missions premières de l’institution, celles autour de laquelle elle s’est construite, renforce l’investissement humain, l’esprit de solidarité, et donne un nouvel élan au projet. 

6. Miser sur le numérique
Fidéliser le public, gagner une audience plus large, plus jeune… Nombreux sont les avantages d’un contenu virtuel diversifié. Il peut s’agir de livestreams, de courts documentaires montrant les coulisses d’une exposition, les répétitions d’un spectacle, ou des interviews d’artistes. Plus le contenu et riche et diversifié, plus l’institution gagne en attractivité.  

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque