Mardi 22 septembre 2020

Economie

Aux Etats-Unis, l’économie créative durement touchée par la crise sanitaire

Par Lorraine Lebrun · lejournaldesarts.fr

Le 20 août 2020 - 329 mots

WASHINGTON / ETATS-UNIS

Une étude évalue à près de 2,7 millions les suppressions d’emplois dans les industries culturelles.

Le drapeau américain sur Wall-Street, 2015 © Pixabay
Le drapeau américain sur Wall-Street, 2015.
© Pixabay

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : avec une chute de 4,8% de son PIB et un taux de chômage culminant à 14,7%, avec 21 millions de suppressions d’emplois entre mars et avril, c’est l’ensemble de l’économie américaine qui a été sévèrement impactée par la crise du coronavirus. 

Une étude du Brookings Institution, un think tank américain fondé en 1916 à Washington, a tenté de quantifier l’impact de la crise sur les industries et les métiers de la création : musique, cinéma, beaux-arts, mode et design. Les auteurs ont mis en exergue le poids économique des industries créatives (ce que l’on sait depuis longtemps) et surtout les effets ravageurs de la pandémie sur l’économie créative.

Avec 2,7 millions de suppressions d’emplois soit un tiers des emplois du secteur, et plus de 127 milliards d’euros (150 milliards de dollars) de pertes de recettes en seulement 4 mois, les industries créatives ne sortiront pas indemnes de la crise. Les beaux-arts et le spectacle vivant sont de loin les plus atteints. A eux seuls, ces secteurs devraient représenter la moitié des emplois supprimés. Les pertes en recettes s’élèvent à 36 milliards d’euros (42,5 milliards de dollars). 

Les métropoles de plus d’un million d’habitants concentrent 68% des pertes d’emplois et 80% des pertes de recettes. Rien qu’à New York, ce sont 500 000 personnes qui ont ainsi perdu leur poste.  

Il est de fait indispensable, comme le rappelle les auteurs de l’étude, que soient mises en place au niveau fédéral des politiques de soutien afin d’atténuer les effets de la pandémie. Il s’agit de repenser à large échelle un système fondé sur le mécénat et les donations privées, qui laisse souvent les petites entreprises et les indépendants sans aucun filet de sécurité. Les auteurs suggèrent un système plus volontaire de subventions et de subventions publiques au niveau fédéral, en s’appuyant sur la connaissance du terrain des communautés locales. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque