Foire

James Murdoch au secours de la maison mère d’Art Basel

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2020 - 364 mots

BALE / SUISSE

Le fils du magnat des médias pourrait détenir jusqu’à 40 % de MCH Group en grandes difficultés économiques.

James Murdoch. © Bryan Bedder/Getty Images via AFP.
James Murdoch.
© Bryan Bedder/Getty Images via AFP.

Il y a le feu au lac. Après des pertes abyssales en 2018 dues à d’importantes dépréciations d’actifs (182 millions de francs suisses soit un petit peu moins en euros) et des pertes conséquentes en 2019 (près de 10 millions de francs suisses pour un chiffre d’affaires de 445 millions), la société suisse MCH Group qui possède la foire Art Basel est sérieusement secouée par la crise du Covid-19.

Bernd Stadlwieser, le directeur général de MCH prévoit une baisse de chiffre d’affaires entre 130 et 170 millions de francs suisses en 2020 entraînant des pertes de plusieurs dizaines de millions de francs. MCH qui organise ou accueille de nombreuses foires doit faire face aux conséquences économiques de l’annulation de ces manifestations, à commencer par ses joyaux que sont Art Basel, Art Basel Hongkong et peut-être Art Basel Miami.

Le groupe doit en urgence trouver de l’argent frais. Il va ainsi proposer le 3 août prochain lors d’une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, une augmentation de capital de 104 millions de francs suisses : 30 millions sous forme de transformation en actions de prêts de collectivités locales et 74,5 millions en cash.

Lupa Systems, la société de James Murdoch pourra souscrire à tout ou partie de cette augmentation (selon ce que feront les petits actionnaires), ce qui lui assure de détenir au moins 30 % de MCH Group et jusqu’à 44 %. Autant dire, qu’il devient l’actionnaire de référence.

James Murdoch est le fils cadet de Rupert Murdoch, le magnat des médias qui possède notamment aux Etats-Unis, la très conservatrice Fox News. Grâce au produit de la vente de la 21st Century Fox, il a monté en 2019 un fonds d’investissement dans les industries culturelles et les médias.

Il est fort probable que la crise du Covid-19 affecte également d’autres organisateurs de salons. Ainsi Frieze vient d’annoncer l’annulation de ses éditions prévues en octobre prochain à Londres.
Un chiffre dit bien la descente aux enfers de MCH : en décembre 2017 l’action valait 83 CHF tandis que l’offre de souscription à l’augmentation de capital est 10,50 CHF.
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque