Sotheby’s acquiert une société de conseil pour 85 M$

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 12 janvier 2016 - 353 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [12.01.16] - Alors que Sotheby’s vient de se séparer de 80 collaborateurs pour un coût estimé à 40 M$, la maison de ventes américaine va dépenser deux fois plus pour embaucher 15 personnes.

En rachetant la société de conseil en œuvres d’art Art Agency, Partners (AAP) pour 85 millions de dollars, Sotheby’s acquiert davantage le savoir-faire de ses 15 employés que du chiffre d’affaires.

Cette société de conseil a été créée il y a moins de 2 ans par Amy Cappellazzo, l’ancienne directrice du département d’art contemporain de Christie’s, et Allan Schwartzman, commissaire d’exposition et conseiller de collectionneurs. Elle emploie 15 personnes et son chiffre d’affaires, sans doute encore faible, n’a pas été communiqué.

AAP a développé plusieurs métiers qui intéressent au plus haut point Sotheby’s : une activité de conseil et de services auprès de très grands collectionneurs et une activité de courtage de gré à gré. Mais plus encore, le carnet d’adresses d’AAP contient un très grand nombre de méga-collectionneurs.

Tad Smith, le nouveau président de Sotheby’s a indiqué lors d’une conférence téléphonique, que les ventes privées internationales étaient une « priorité stratégique pour Sotheby’s ». Il s’est également empressé de souligner qu’il ne fallait pas s’attendre à d’autres acquisitions de ce type.

Le voudrait-il que celles-ci seraient difficiles à digérer. Amy Cappellazzo et Allan Schwartzman vont en effet co-diriger dès demain un nouveau département, principalement constitué des anciens départements d’art impressionniste, moderne et contemporain dans un mouvement de regroupement qu’a amorcé sa rivale Christie’s avec Artist’s Muse ou Looking forward to the past. Ce nouveau département consacre la primauté de la relation client dans le modèle économique de Sotheby’s qui cherche à développer, non seulement ses activités de ventes privées mais aussi son activité de prêts financiers.

Selon le New York Times, les actionnaires d’AAP recevront 50 millions de dollars en cash et le solde, soit 35 millions de dollars dans les mois à venir en fonction de l’atteinte de résultats. Il y a quelques temps la maison américaine avait lancé un plan de départs volontaires souscrit par 80 salariés pour un coût estimé de 40 millions de dollars.

Légende photo

Logo de Art Agency, Partners (AAP) / www.artagencypartners.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque