Dimanche 20 septembre 2020

Numérique

Le marché de l’art en ligne se stabilise

Par Alice Fiedler · lejournaldesarts.fr

Le 10 juillet 2020 - 330 mots

MONDE

Avec une faible croissance en 2019 et une concentration des acteurs, les ventes d’art en ligne sont entrés en phase de maturité.

Vente en ligne d'art impressionniste et moderne par Sotheby's New York en juin 2020. © Sotheby's
Vente en ligne d'art impressionniste et moderne par Sotheby's New York en juin 2020.
© Sotheby's

Derrière un discours optimiste et un peu partisan, le rapport Hiscox semble indiquer que le marché de l’art en ligne est en train de se consolider. Les chiffres de 2019 montrent une faible croissance de 4 %, à 4,82 milliards de dollars (4,26 milliards d’euros).

Le rapport annuel sur le marché de l’art de Art Basel & UBS, rédigé par l’économiste Dr. Clare McAndrew, indiquait même une baisse de 2 % par rapport à l’année précédente. La part d’Internet dans les ventes d’art et d’antiquités serait autour de 9 %.

La compagnie d’assurance internationale Hiscox indique dans son rapport que les trois importantes maisons de ventes, Sotheby’s, Christie’s et Heritage, ont augmenté de 7 % leurs ventes en ligne. Réunis, elles ont réalisé un de CA de 937 millions de dollars en 2018 et d’1 milliard de dollars en 2019 (889 millions d’euros).

La catégorie la plus représentée dans les ventes d’art en ligne en 2019, selon le rapport Hiscox, sont les beaux-arts avec 32 %, suivi des autres objets de collections (tels des timbres, livres rares, pièces de monnaie, cartes) avec 25  %. Les ventes de montres et bijoux constituent 23 %, les arts décoratifs, 12 % et les meubles, 8 %.

Un sondage réalisé par ArtTactics, producteur du rapport, indique que 80 % des plateformes pensent que les ventes vont augmenter (mais sans donner de chiffre) tandis que 15 % pensent que cela va baisser. 65 % des 38 plateformes interrogés entre mars et mai 2020 estiment que la crise actuelle va favoriser le numérique, ce qui n’est pas une surprise.

Comme tout marché entré en phase de maturité, on assiste à une consolidation des acteurs. Le rapport cite un chiffre intéressant : 68 % du total du chiffre d’affaires serait généré par dix acteurs, et même cinq acteurs feraient près de la moitié du CA (46 %). Les sondés pensent que le mouvement de concentration va se poursuivre.

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque