Ventes publiques

L’indicateur des ventes - été 2020

Par Marie Potard · L'ŒIL

Le 7 juillet 2020 - 482 mots

Tendance  - Contraintes de fermer leurs portes pendant le confinement ordonné par le gouvernement suite à la crise sanitaire, les maisons de ventes aux enchères ont accusé une sévère baisse de leur activité.

Un rapport publié par le Conseil des ventes volontaires (CVV), l’autorité de régulation de la profession, a fait état d’une chute vertigineuse de plus de 80 %. De son côté, la société d’analyse ArtTactic a publié mi-mai une enquête révélant qu’entre mars et mai, les ventes de Christie’s, Sotheby’s et Phillips ont chuté de 87 % en comparaison avec la même période de l’année dernière. Son auteure, Lindsay Dewar a conclu que, « depuis début mars, le marché de l’art mondial a subi l’équivalent d’un arrêt cardiaque ».

Un stabile monumental de Calder

À venir -  Le 8 juillet, Artcurial orchestre ses grandes ventes d’art moderne et contemporain. Parmi les lots figure un stabile noir sans titre d’Alexander Calder, réalisé en tôle peinte en 1963, d’une hauteur de 3,50 m. Installée à l’origine en 1969 à La Colle-sur-Loup (Alpes-Maritimes), dans un village de vacances récemment construit pour le compte de l’association VVF (Village Vacances Famille), l’œuvre est une pièce unique. Selon la maison de ventes, c’est la première fois qu’un stabile monumental de Calder de cette envergure est présenté aux enchères en France. Il est estimé entre 2,5 et 3,5 millions d’euros.

25 000 000 $

Picasso -  C’est l’estimation fixée par Christie’s pour la version F des Femmes d’Alger de Picasso, une huile sur toile peinte en 1955. Une autre version de ce tableau, réalisée la même année, avait été adjugée 179 millions de dollars en mai 2015, toujours chez Christie’s, à New York. L’œuvre sera dispersée à l’occasion d’une vente d’un nouveau genre imaginée par Christie’s. Celle-ci, baptisée « ONE », se déroulera le 10 juillet, sur 24 heures pendant lesquelles les principales places de vente de la maison se passeront le flambeau, de Hong Kong à Paris puis à Londres et enfin à New York. La vacation regroupera des œuvres allant de l’art impressionniste et moderne jusqu’à l’art contemporain, en passant par le design.

100 €

C’est à ce prix qu’une Italienne a remporté une nature morte post-cubiste (1921) de Picasso à l’occasion d’un tirage au sort le 20 mai chez Christie’s Paris, lors d’une opération organisée par l’association 1Picasso100euros.

Un calendrier des ventes Bousculé

bilan -  Pendant la période de confinement, si la plupart des maisons de ventes aux enchères ont reporté leurs vacations, certaines d’entre elles ont fait le choix de maintenir une activité en ligne. Selon le Conseil des ventes (CVV), au moins 175 ventes ont été comptabilisées sur la période : 56 % d’entre elles ont été organisées en « huis clos live » – le commissaire-priseur étant seul en salle devant son écran –, tandis que les 44 % restantes ont concerné des ventes exclusivement en ligne. Plusieurs opérateurs se sont démarqués à cette occasion tels que Millon, Tajan, Ader, Pierre Bergé, Piasa ou FauveParis.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°735 du 1 juillet 2020, avec le titre suivant : L’indicateur des ventes - été 2020

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque