Ventes publiques

Des catalogues de tissus volés à Mulhouse retirés d’une vente à Drouot

Par Philippe Sprang · lejournaldesarts.fr

Le 13 novembre 2018 - 335 mots

PARIS

Des textiles appartenant au Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse s’étaient retrouvés dans une vacation d’une maison de ventes.

Album tissus
Un des 107 albums de tissus de la vente « Tissus LV » organisée par Art Richelieu : Album d’échantillons, Claude, Alsace, 1884, imprimés, rayures, pois, abstraits, fleurs, provençaux, petits motifs. 46 x 32 cm. 64 pages pour environ 500 échantillons
© Photo Art Richelieu

Le 6 novembre dernier la maison de ventes Art Richelieu a retiré d’une vente textile à Drouot 11 albums de tissus à la demande du Service des Musées de France. « Ces lots ont été retirés de la vente en raison de certitudes ou de présomptions graves d’appartenance aux collections du Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse » a expliqué au JdA le Service des Musées de France. Patrick Deburaux, commissaire-priseur chez Art Richelieu a déclaré tout ignorer de la disparition de catalogues de tissus du Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse. Il a été entendu par des fonctionnaires de police chargés de l’enquête a-t-il expliqué. Contacté, l’expert de la vente, Aymeric de Villelume s’est refusé lui à tout commentaire.  

Le 25 octobre dernier, le JdA révélait que la bibliothèque Forney avait porté plainte après l’achat en septembre 2016 d’un album d’échantillons provenant du même musée. La vente se tenait à Drouot et l’expert était Aymeric de Villelume. Comme le JdA l’avait rapporté dans de précédentes éditions, une importante partie du fonds du Musée de l’impression sur étoffes de Mulhouse aurait été siphonnée au fil des années. Au printemps dernier, au lendemain de la mort accidentelle du directeur du musée, on apprenait que des vases Gallé détournés des collections avaient été proposés à Christie’s à la suite de quoi le chargé de conservation avait été arrêté puis placé en détention et mis en examen.

A cette occasion on a aussi noté la disparition de carrés Hermès et découvert qu’une partie du fonds du musée consistant en des albums de tissus avait lui aussi disparu. Faute d’un récolement récent, quatre personnes, dont une ancienne conservatrice sont à pied d’œuvre afin d’inventorier les fonds et mesurer l’ampleur du sinistre. 

C’est lors de l’exposition des catalogues de tissus précédant la vente du 6 novembre qu’ont été identifiés des lots pouvant provenir du fonds du musée de Mulhouse. 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque