Mercredi 23 septembre 2020

Nomination

Une nouvelle directrice du développement culturel à la Monnaie de Paris

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 4 septembre 2020 - 369 mots

PARIS

Le parcours de Catherine Monlouis-Félicité signale clairement les nouvelles orientations de la Monnaie.

Catherine Monlouis-Félicité. © Monnaie de Paris
Catherine Monlouis-Félicité.
© Monnaie de Paris

« Nous avons reçu plus de 350 candidatures pour le poste de directeur(rice) de la programmation et des activités culturelles du 11 Conti » se félicite Marc Schwartz, le président de l’établissement public. Le recrutement est allé très vite car trois mois après la publication de l’annonce d’offre d’emploi dans Le Journal des Arts, Catherine Monlouis-Félicité va prendre ses fonctions lundi 7 septembre.

Le profil de la nouvelle directrice est en parfaite adéquation avec le changement de stratégie culturelle de la Monnaie qui a mis un terme à son activité de centre d’art avec des expositions d’art contemporain produites en interne au profit d’une activité de location de ses espaces pour des manifestations culturelles au sens large.

Titulaire de deux masters de gestion, Catherine Monlouis-Félicité (48 ans) a effectué toute sa carrière dans le management culturel. Beaucoup dans le spectacle vivant (au Festival d’Aix-en-Provence, à la Comédie des Champs-Elysées, à l’Odéon) et un peu à la radio (elle fut directrice du développement culturel de Radio France de 2014 à 2017).

Le monde des musées (La Monnaie de Paris abrite un musée) ne lui est pas inconnu. Elle a été responsable de l’auditorium du Musée du quai Branly de 2005 à 2011 et travaillait depuis 2017 au Louvre Abu Dhabi comme directrice des programmes éducatifs et culturels avant de rejoindre la Monnaie.

La Monnaie de Paris est avant tout un fabricant de pièces de monnaies et de médailles de collections. Ses locaux historiques au cœur de Paris avait donné envie à Christophe Beaux, prédécesseur de Marc Schwartz de développer une programmation culturelle qui a été jalonnée par des expositions remarquées, dont « Grayson Perry » et « Kiki Smith » par l’ancienne directrice des programmes et des collections, Camille Morineau.

Alors que la Monnaie traverse des difficultés économiques comme toutes les entreprises en ces temps de Covid-19, son président anticipe une baisse de 20 % de son chiffre d’affaires, Catherine Monlouis-Félicité devra plus que jamais transformer cette activité culturelle en centre de recettes. Ainsi, une partie des salles d’exposition accueilleront à partir d’octobre prochain et jusqu’au printemps 2021 un « Escape game » sur le thème de la célèbre série de Netflix, La Casa de Papel.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque