Vendredi 4 décembre 2020

Musée

Le musée Courbet rouvre à Ornans

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 juillet 2011 - 394 mots

ORNANS (DOUBS) [04.07.11] - Le musée Courbet à Ornans dans le Doubs a rouvert ses portes le 2 juillet 2011 après 3 ans de travaux de rénovation. Il triple sa surface d’exposition.

Au bord de la Loue, la maison natale du peintre Gustave Courbet a été réhabilitée pour accueillir à nouveau les tableaux du maître et le public. Il a été inauguré samedi 2 juillet par François Mitterrand.

Le musée est logé dans une maison bourgeoise blottie sur les rives, au milieu d'un paysage cher au peintre, dans la ville où il est né en 1819. Des travaux de rénovation ont eu lieu, dirigés par l'architecte Christine Edeikins. Le nouveau musée englobe l'ancienne maison et annexe deux édifices attenants, la Maison Borel et l'Hôtel Champereux, quadruplant ainsi sa superficie. Une galerie en métal et en verre a été construite au-dessus de l'eau : l'architecte a voulu ouvrir le paysage peint par Courbet au visiteur.

Le musée s’étend désormais sur une superficie totale de 2000 m², dont 1000m² consacrée à des expositions permanentes et temporaires (300m² avant la rénovation). La première exposition temporaire a lieu du 2 juillet au 3 octobre et est consacrée à l’amitié qui unissait Courbet et le sculpteur Clésinger.

Certains voient dans ce nouveau musée une saignée du bâti traditionnel et une fausse modernité clinquante et écrasante. « Le but est de faire passer la fréquentation de 20 000 à 40 000 visiteurs annuels », explique-t-on au conseil général du Doubs. « Pour cela on a laissé commettre un saccage, regrette-t-on à l'Association des amis de Courbet, baptisée en 1999 institut Gustave-Courbet. On a fait dans le grandiose et le clinquant. Un “Courbetland”. »

Deux tableaux sont au centre de cette réouverture, même s'ils ne sont pas les plus connus de Gustave Courbet. « Une papeterie à Ornans » d'abord, un tableau qui a été restauré après avoir été endommagé dans le transport entre la saline royale d'Arc-Et-Senans, là où ont été exposées les toiles pendant les travaux, et Ornans. L'autre tableau mis en avant est « Les amoureux dans la campagne » (1863) acheté récemment par l'Institut Courbet à un collectionneur italien.

L'exposition permanente contient 75 oeuvres rénovées, dont 45 de Courbet et retrace la vie de l'artiste d'Ornans à Paris. Les toiles les plus connues du peintre font défaut au musée. Elles sont donc présentées dans un film documentaire.

Légende tableau

Gustave Courbet - Autoportrait (1849) Source Wikimedia

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque