Mercredi 14 novembre 2018

Musée - Nomination

Le Belge Chris Dercon à la tête de la RMN-GP

Par Francine Guillou · lejournaldesarts.fr

Le 8 novembre 2018 - 415 mots

PARIS

L’ancien directeur de la Tate Modern prendra la tête de la RMN-GP en janvier prochain après un passage malheureux à Berlin.

Chris Dercon
Chris Dercon
© Photo David Baltzer

Ces derniers jours, son nom revenait dans la short list des possibles successeurs de Sylvie Hubac à la tête de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais (RMN-GP). La nomination de Chris Dercon au poste de président du Grand Palais est désormais chose faite et vient d’être annoncée en Conseil des ministres le 7 novembre. 

Commissaire d’exposition et directeur de musées, né en 1958 à Lier, ville flamande de Belgique, Chris Dercon a construit une carrière de dimension européenne et mondiale. Successivement directeur artistique du MoMA PS1 à New York en 1988, puis responsable des expositions au Centre d’art contemporain Witte de With de Rotterdam en 1990, il prend de 1996 à 2003 la tête du Musée Boijmans van Beuningen de Rotterdam, musée de peinture et de beaux-arts de la ville néerlandaise.

De 2003 à 2011, il dirige la Haus der Kunst de Munich, en Allemagne, organisant des expositions d’art contemporain spectaculaires, de Paul McCartney à Ai Wei Wei en passant par Yayoi Kusama et Anish Kapoor. 

En 2011, il traverse la Manche pour prendre les commandes de la Tate Modern à Londres. Durant 5 ans, il travaille à l’extension du musée londonien pour un budget de 260 millions de livres, tout en menant une politique de programmation culturelle volontairement pluridisciplinaire. 

En 2015, sa décision de démissionner pour prendre les rênes du théâtre berlinois Volksbhüne avait surpris autant le monde de l’art que celui du théâtre. Annoncée deux ans avant sa prise de poste, sa venue à Berlin avait suscité une violente levée de bouclier. Proposant une programmation plus ouverte aux disciplines artistiques, souhaitant investir une partie de l’aéroport désaffecté de Tempelhof, il n’a pas su convaincre avec une saison théâtrale aux allures de festival. Après une unique saison, Chris Dercon a démissionné de son poste berlinois en avril 2018. 

A la tête de la RMN-GP, « Chris Dercon prendra ses fonctions dans un contexte de transformation de l’institution, dans un secteur muséal en mutation et avec la mise en œuvre du schéma directeur de restauration, de mises aux normes et d’aménagement du Grand Palais » annonce le ministère de la Culture dans un communiqué, évoquant le titanesque chantier du Grand Palais de 466 millions d’euros.

Avec sa stature européenne et internationale et ses ambitions artistiques, Chris Dercon devrait en outre faire évoluer le poste de président du Grand Palais par rapport à sa prédécesseure Sylvie Hubac, plus technocratique.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque