Dimanche 21 octobre 2018

Chris Dercon à nouveau contesté pour sa nomination à la tête du Théâtre de Volksbühne

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 23 juin 2016 - 397 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [23.06.16] – Les 172 signataires d’une lettre ouverte, liés à la Volksbühne Berlin, craignent une rupture avec l’esprit avant-gardiste du théâtre en raison de l’arrivée à la tête de l’institution de Chris Dercon, jusqu’ici directeur de la Tate Modern.

Quelque 172 acteurs, designers et employés du Théâtre de Volksbühne ont signé une lettre ouverte adressée, lundi 20 juin, au Sénat et à la ministre de la Culture allemande, Monika Grütters. Les signataires se disent préoccupés pour l’avenir du Volksbühne am Rosa-Luxemburg-Platz, bientôt dirigé par Chris Dercon, ex-directeur de la Tate Modern.

Annoncée en avril 2015, cette nomination avait déjà fait l’objet de réactions parmi les directeurs de théâtres, qui redoutaient que cette institution légendaire ne devienne un « foyer à festivals ». C’est le sénateur Tim Renner qui avait désigné Chris Dercon, en remplacement de Frank Castorf, en poste depuis 25 ans. Le sénateur avait alors invoqué un besoin de renouveau.

Ce n’est pas la peur du nouveau qui a motivé la lettre ouverte mais au contraire, « l’absence de nouveaux défis artistiques », et surtout, « la crainte d’une uniformisation culturelle mondialisée ». Les personnalités qui l’ont signée évoquent l’assemblée générale qui s’est déroulée le 28 avril dernier avec la future équipe dirigeante, durant laquelle ils ont relevé « l’absence d’une vision de développement structurel et artistique » de la part de Chris Dercon et de sa directrice des programmes, Marietta Piekenbrock.

Fondé en 1890, le Théâtre de la Volksbühne est une institution depuis toujours populaire, engagée et d’avant-garde. Aujourd’hui encore, il se veut être dans la lignée du metteur en scène réformateur Erwin Piscator, promoteur d'un théâtre politique, rattaché à la Volksbühne entre 1924 et 1927. Le répertoire de l’institution comprend des œuvres théâtrales, chorégraphiques, musicales et cinématographiques et le théâtre s’ouvre aux formes artistiques les plus innovantes. Or, Chris Dercon et Marietta Piekenbrock auraient laissé entendre qu’introduire des pratiques multidisciplinaires constituerait une nouveauté.

Les signataires ont néanmoins précisé que leur lettre ne s’adressait pas directement à Chris Dercon mais aux décisionnaires de la politique culturelle de Berlin. « Au nom d’une prétendue internationalisation et diversité, cette politique détruit l’originalité et la diversité attachées à la Volksbühne. Nous voyons ceci comme une menace pour notre théâtre » déplorent-ils. Ils demandent au Sénat de Berlin d’étudier de plus près le projet de la nouvelle équipe de direction à la lumière de cette lettre ouverte.

Légendes photos

Chris Dercon, nouveau directeur du théâtre Volksbühne © Photo Dazaifu89 - 2015 - Licence CC BY-SA 4.0

Théâtre Volksbühne © Photo Jean-Pierre Dalbéra - 2013 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque