Vendredi 22 novembre 2019

Nomination

Jérôme Neutres prend la tête de la filiale Rmn-Musée du Luxembourg

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 29 juin 2016 - 349 mots

PARIS [29.06.16] – Jérôme Neutres devient président exécutif du Musée du Luxembourg, une fonction créée suite à une évolution des statuts de la filiale de la Rmn-GP. Il conserve par ailleurs son poste de directeur de la stratégie et du développement du Grand Palais.

Jérôme Neutres © collection Rmn-Grand Palais, Photo Mirco Magliocca
Jérôme Neutres
© collection Rmn-Grand Palais, Photo Mirco Magliocca

Jérôme Neutres (né en 1970), docteur en lettres de l’Université Paris VII, a été nommé président exécutif du Musée du Luxembourg, filiale de la Réunion des Musées nationaux (RMN) - Grand Palais. Il conserve par ailleurs la fonction de directeur de la stratégie et du développement du Grand Palais, qu’il occupe depuis le 1er décembre 2015. Le Musée du Luxembourg était jusqu’ici géré par une administratrice, Géraldine Breuil, mais les statuts de la SAS ont été modifiés pour créer la nouvelle fonction de Jérôme Neutres.

Auparavant, celui-ci a notamment assuré la programmation culturelle de l’Institut français de Barcelone (1995-1996), avant de devenir attaché culturel de l’ambassade de France en Inde, à New Delhi (2002-2006), et aux Etats-Unis, à New York (2006-2010). En 2010, il a été nommé conseiller pour le développement scientifique et culturel auprès du président de la RMN-Grand Palais, Jean-Paul Cluzel. Il a joué « un rôle décisif dans la définition de la stratégie du nouvel établissement qui a rassemblé la Rmn et le Grand Palais des Champs-Elysées », a déclaré Sylvie Hubac. Jérôme Neutres a par ailleurs assuré le commissariat des expositions Helmut Newton, Bill Viola et Robert Mapplethorpe au Grand Palais.

L’établissement public à caractère industriel et commercial RMN–Grand Palais a été créé en 2011 et emploie près de 1 100 personnes pour un budget d’environ 170 millions d’euros.

Le Musée du Luxembourg, qui accueille environ 300 000 visiteurs annuels, est géré depuis juillet 2010 par une filiale de la RMN-Grand Palais au nom du Sénat, qui en est le dépositaire. D’après les chiffres communiqués, la SAS a réalisé un chiffre d’affaires de 1,9 million en 2014. Au moment des négociations entre la RMN et le Sénat, le JdA avait souligné le manque de transparence, notamment en ce qui concerne le taux de la redevance reversée par la RMN au Sénat.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque