Samedi 7 décembre 2019

Nomination

Hervé Lemoine prend la direction des Gobelins

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 25 janvier 2018 - 346 mots

PARIS

Le directeur des archives de France est depuis hier le nouveau patron du Mobilier national et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie, vacant depuis le départ d’Hervé Barbaret en juillet dernier.

Hervé Lemoine - Photo Ministère de la Culture
Hervé Lemoine, directeur du Mobilier national et des Manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie (MNGBS)
© Ministère de la Culture

Les rumeurs le disaient plutôt en partance pour la Cité de l’architecture, où il fut le directeur du musée des Monuments français de 2009 à 2010 ; ce sera finalement le service à compétence national du Mobilier national et des manufactures nationales des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie.

La première partie de la carrière d’Hervé Lemoine (56 ans) s’est déroulée au ministère de la Défense de 1988 à 2007 où il a occupé différents postes relatifs à la conservation du patrimoine du ministère. Après un passage au Musée des monuments français il rejoint en 2010 le ministère de la Culture en tant que directeur chargé des Archives. Il est nommé conservateur général du patrimoine en 2011. Il est promu chevalier dans l’ordre de la Légion d’honneur en 2014.

La direction des Gobelins était vide depuis le départ d’Hervé Barbaret en juillet 2017 pour le secrétariat général de la Rue de Valois. Héritier du Garde-Meuble de Couronne, créé en 1604, cette institution qui pourvoit en meuble les palais républicains n’est pas comme beaucoup d’autres opérateurs de la Culture un établissement public doté de la personnalité morale, mais un des 17 musées nationaux regroupés en 12 Services à compétence nationale (SCN), c’est-à-dire des services dépendant directement de l’administration centrale du ministère.

De même que la politique sur les archives nationales, les SCN sont l’un des principaux enjeux de la réforme en cours du ministère de la Culture dans le cadre de Cap 2022, la grande réforme de l’administration voulue par Emmanuel Macron. Plusieurs réunions ont déjà été tenues au ministère sur le sujet avec les principaux intéressés, notamment Sylvie Hubac, la présidente de la RMN-Grand Palais. Le rapprochement d’un ou plusieurs SCN avec la RMN fait partie des nombreux scénarios envisagés, un scénario qui n’enthousiaste pas l’ancienne directrice du cabinet de François Hollande. Le ministère doit rendre sa copie en février-mars.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque