Vendredi 20 septembre 2019

Foire

Le propriétaire d’Art Basel cède toutes ses parts dans l’India Art Fair

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 4 septembre 2019 - 300 mots

NEW DELHI / INDE

Accumulant les pertes financières le groupe suisse doit revendre ses participations dans des foires régionales.

India Art Fair 2019 © Photo Jeetin Sharma / India Art Fair
India Art Fair 2019
© Jeetin Sharma / India Art Fair

Premier organisateur suisse de salons, propriétaire des foires d’art contemporain Art Basel (Bâle, Miami et Hong Kong) et du salon d’horlogerie Baselworld, le groupe MCH doit céder la majorité de son portefeuille de foires dites « régionales » (Art Düsseldorf, Züspa ou Comptoir Suisse) pour sortir de ses difficultés économiques. Il a annoncé hier mardi 3 septembre vendre la totalité de sa participation acquise en 2016, dans Seventh Plane Networks Private Limited, organisateur de l’India Art Fair, au groupe Angus Montgomery. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. 

Sandy Angus © Angus Montgomery Arts
Sandy Angus
© Angus Montgomery Arts

Le groupe Angus Montgomery, basé à Hong Kong et dirigé par Sandy Angus, n’en est pas à son coup d’essai. Son portefeuille comporte l’Art SG de Singapour, Art Central Hong Kong, Taipei Dangdai (Taiwan) ou encore Photofairs Shanghai. Il n’est pas non plus un inconnu de MCH, puisque c’est lui qui a créé la foire Art HK en 2006, devenue Art Basel Hong Kong lors de son rachat par le groupe suisse. Il détenait déjà une participation de 35 % dans l’India Art Fair depuis 2011, et devient avec ce rachat (65 %) son seul actionnaire. L’India Art Fair, qui ouvrira les portes de sa 12e édition du 30 janvier au 2 février 2020, accueillait en 2019 environ quatre-vingts exposants d’art moderne et contemporain, majoritairement asiatiques. Ce rachat consolide la présence déjà bien établie de Montgomery en Asie du Sud. 

Le groupe helvète traverse, lui,  une mauvaise passe financière. Il affiche au premier semestre une perte nette de 1 million de francs suisses (0,9 M€), et une baisse de 23,7 % de ses revenus d’exploitation (272 M CHF soit 251 M€) par rapport à l’an passé. Il prévoit même des pertes d’exploitation pour toute l’année 2019 d’un niveau comparable à 2018 soit 17,6 M CHF (16 M€). 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque