Vendredi 19 octobre 2018

Politique

Une œuvre monumentale de Jeff Koons bientôt installée en permanence devant le Palais de Tokyo

Par David Robert (Correspondant à Rio de Janeiro) · lejournaldesarts.fr

Le 22 novembre 2016 - 451 mots

PARIS

PARIS [22.11.16] – Un immense bouquet de tulipes offert par l’artiste américain Jeff Koons trônera place de Tokyo, à Paris en 2017. Il se veut un symbole de l’amitié franco-américaine et de l’attachement des deux pays à la liberté face à l’obscurantisme.

141125

Une partie du milieu de l’art parisien était réunie hier soir à l’ambassade des Etats-Unis, à quelques mètres de l’Elysée, autour de Jeff Koons, de Jane D. Hartley, l’ambassadrice des Etats-Unis en France, et son « amie » Anne Hidalgo, maire de Paris, pour découvrir la « donation Jeff Koons ». Il s’agit plus exactement d’une commande gracieuse, puisque l’artiste offre une œuvre non encore réalisée, Bouquet of tulips. La production de l’œuvre va faire l’objet d’un appel au mécénat, coordonné par le Fonds pour Paris. Cette entité privée reconnue d’utilité publique a été créée par Anne Hidalgo en mai 2015 pour collecter des fonds dédiés à la sauvegarde du patrimoine parisien et au financement de son architecture contemporaine.

Peu après les attentats de Paris, Jane D. Hartley avait contacté Jeff Koons, « le meilleur des artistes américains » selon elle, pour imaginer un cadeau monumental artistique des Etats-Unis à la France, « en signe d’amitié et de solidarité ». L’idée est d’ériger une nouvelle statue à l’amitié franco-américaine, 130 ans presque jour pour jour après le dévoilement de la statue de liberté à New York. « Le cadeau de la France est devenu depuis un symbole de liberté dans le monde entier. Nous espérons que l’œuvre de Jeff sera, de la même manière, un symbole de l’amitié entre les peuples et de l’ouverture à l’autre », a conclu l’ambassadrice.

Dans leurs interventions, Anne Hidalgo puis Jeff Koons ont souligné l’importance des liens franco-américains et la place de Paris dans le monde de l’art, évoquant à plusieurs reprises de manière implicite l’élection récente de Donald Trump et « la nécessité, par l’art, de refuser le repli sur soi pour toujours s’ouvrir au monde ». La maire de Paris a aussi remercié les américains pour leur soutien post-attentat et a confié s’inspirer de l’expérience new-yorkaise consécutive au 11 septembre pour travailler de concert « la mémoire et la résilience ».

L’œuvre monumentale (11,7 mètres de haut, presque autant de largeur et de profondeur), en bronze, acier et aluminium, sera installée courant 2017, place de Tokyo, devant les entrées du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris et du Palais de Tokyo. Si son impact sur le paysage parisien ne pourra se comparer à celui de la statue de Bartholdi à New York, nul doute que le bronze polychrome et le réalisme naïf de Koons, face à l’architecture monumentale du Palais de Tokyo, ne manqueront pas de susciter des débats esthétiques animés.

Légendes photos

Jeff Koons, Bouquet of Tulips, 2016, 10,40 m/11,66 m avec socle (H) x 8,35 m (L) x 10,17 m (P), bronze polychrome, acier inoxydable et aluminium
Visuel oeuvre seule : © Jeff Koons. Courtesy Noirmontartproduction.
Visuel oeuvre in situ: © Jeff Koons. Courtesy Noirmontartproduction. Illustration 3D de l'oeuvre in situ.

Jeff Koons © Photo Chris Fanning - 2011 - Licence CC BY-SA 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque