Mercredi 11 décembre 2019

Art contemporain

Le bouquet de tulipes de Jeff Koons n’attend plus que l’accord écrit du ministère de la Culture

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 24 janvier 2018 - 517 mots

PARIS

La polémique suscitée par l’installation de Bouquet of Tulips de Jeff Koons embarrasse le ministère de la Culture. Le producteur Noirmontartproduction s’impatiente.

Vue en 3D du projet d'installation du <em>Bouquet of Tulips</em> de Jeff Koons entre le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo
Vue en 3D du projet d'installation du Bouquet of Tulips de Jeff Koons entre le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris et le Palais de Tokyo

Le bouquet de tulipes de Jeff Koons est prêt à être livré. Il ne reste plus qu’au ministère de la Culture à formaliser par écrit son accord pour les travaux de soutènement des salles du Palais de Tokyo situées en-dessous de la place de Tokyo choisie comme lieu de son installation. La réponse se fait attendre. Le ministère semble hésiter. Ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques temps.

Chez Noirmontartproduction, en charge de la coordination générale, on ne cache pas que l’on pensait que l‘accord écrit « sortirait un peu plus vite ». La sculpture est en cours de finition, la demande au ministère de la Culture est passée par le cabinet d’Anne Hidalgo. Le budget de 3 millions d’euros pour la production et l’installation entièrement couvert par le mécénat, est bouclé depuis un certain temps. « Le budget de 500 000 € pour le renforcement des structures du Palais de Tokyo fait l’objet d’un mécénat de compétence bouclé également via le Fonds pour Paris », précise Emmanuelle de Noirmont. « La liste des mécènes sera dévoilée avec le calendrier des travaux quand le feu vert du ministère sera donné », précise-t-elle.

Noirmontartproduction a avancé l’argent pour la production de l’œuvre. « Nous travaillons à titre bénévole sur ce projet depuis le début. Quand on nous parle de stratégie de marchand je rappelle que nous ne sommes plus les galeristes de Jeff Koons puisque nous avons fermé notre galerie en 2013. Il s’agit d’un projet philanthropique et pérenne entre deux peuples en mémoire des victimes des attentats en France qui n’a rien avoir avec le commerce de l’art. »

Le Bouquet of Tulips de Jeff Koons pourrait-il trouver un autre lieu que la place de Tokyo, Emmanuelle de Noirmont est catégorique : « il n’y a pas d’autre emplacement. Il est le seul à Paris qui unit toutes les connotations symboliques du projet. »

Quant au sort réservé à la sculpture en cas de refus du ministère de la Culture d’engager les travaux dans les salles du Palais de Tokyo, Emmanuelle de Noirmont répond qu’« elle peut toujours être vendue. Mais elle n’a pas été conçue dans cet esprit. Je ne peux pas présumer de la décision de la ministre mais le renoncement serait un très mauvais signe vis-à-vis des mécènes franco-américains car la Mairie de Paris a garanti son installation sur la place de Tokyo. On ne peut pas revenir en arrière. »

Si l’accord intervient dans les deux mois à venir, Emmanuelle de Noirmont envisage une inauguration à l’automne 2018, mais surtout pas au moment de la FIAC. « Il s’agit, et je le répète, d’un projet philanthropique entre deux peuples qui n’a rien avoir avec le marché de l’art. Le bouquet de mécènes franco-américain ne comporte aucune société engagée commercialement sur le marché de l’art. L’inauguration devrait se dérouler plutôt au moment de la commémoration des attentats de novembre 2015 ». Si le ministère de la Culture se décide à donner son accord.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque