Mercredi 11 décembre 2019

Vol

Vol spectaculaire de toiles au Kunsthal de Rotterdam

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 octobre 2012 - 412 mots

ROTTERDAM (PAYS-BAS) [17.10.12] – 7 toiles de grande valeur ont été dérobées dans la nuit du 16 octobre au Kunsthal de Rotterdam.

Des tableaux de Picasso, Monet, Gauguin et Matisse font partie du butin dont la valeur s’élève à plusieurs millions de dollars.

Dans la nuit de lundi à mardi dernier, 7 toiles de maîtres ont été dérobées au Kunsthal de Rotterdam. Un butin inestimable puisqu’il se compose de la célèbre Tête d’Arlequin de Picasso, de La Liseuse en Blanc et Jaune d’Henri Matisse, du Waterloo Bridge et du Charing Cross Bridge de Claude Monet et de Femme devant une fenêtre ouverte, dite la fiancée de Paul Gauguin. Autoportrait de Meyer de Haan et Woman with closed eyes de Lucian Freud ont également disparu. Alertée par le déclenchement d’une alarme du musée, la police s’est aussitôt rendue sur place, pour ne trouver que les murs du Kunsthal dépouillés de ses tableaux. Les voleurs ont eu le temps de prendre la fuite. « Une enquête a été ouverte et des experts sont sur les lieux » a indiqué Patricia Wessels, porte-parole de la police de Rotterdam.

Outre la « traditionnelle » recherche d’empreintes, la police interroge des témoins éventuels et examine les images vidéo en circuit fermé provenant des caméras de surveillance du musée. Si les autorités disent se trouver face à un vol bien préparé, elles ne savent pas encore précisément comment les malfaiteurs se sont introduits dans le Kunsthal. Dans un premier temps, la police avait refusé de communiquer le nom des tableaux dérobés, ne citant que les artistes. En accord avec leur propriétaire, elle a depuis publié un communiqué présentant les reproductions des toiles.

Le Kunsthal est un musée qui ne possède pas à proprement parler de collections permanentes, mais expose de façon régulière les œuvres de diverses fondations. Pour fêter les 20 ans de l’établissement, il exposait 150 toiles appartenant à la Fondation Triton dans une exposition intitulée « Avant-Gardes ».

D’après l’AFP, il s’agirait du plus important vol d’œuvres d’art aux Pays-Bas depuis le vol de 20 tableaux au musée Van Gogh d’Amsterdam en 1991. Reste à savoir quel sort attend les œuvres dérobées. Leur notoriété rend impossible toute vente sur le marché de l’art légal. Selon Ubbens Jop, directeur de la maison d’enchères Christie’s d’Amsterdam, il est plus probable que les tableaux aient été volés dans l’espoir d’en tirer une rançon.

Willem van Hassel, directeur du Kuntshal a précisé que le musée resterait fermé au public mardi.

Légende photo

Claude Monet, Le pont de Waterloo (1901) - pastel - 30,5 x 48 cm - Fondation Triton, Pays-Bas

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque