Mercredi 29 septembre 2021

Le Renoir du marché aux puces était une œuvre volée

Par Romain Bouvet · lejournaldesarts.fr

Le 1 octobre 2012 - 438 mots

ALEXANDRIA (ETATS-UNIS) [01.10.12] – La toile de Renoir trouvée dans un marché aux puces aux Etats-Unis était un tableau volé. Alors que la vente aux enchères a été interrompue, les propriétaires du tableau réclament sa restitution.

L’affaire était trop belle pour être vraie. La petite toile du peintre Pierre-Auguste Renoir achetée pour quelques dollars sur un marché aux puces par une américaine s’est révélée être… une œuvre volée. Paysage Bords de Seine estimé entre 75 000 et 100 000 dollars par la maison d’enchères Potomack Company a été immédiatement retiré de la vente qui était programmée pour le 29 septembre.

Beaucoup s’étaient demandés comment cette toile de maître avait pu atterrir sur un petit marché aux puces. Achetée par le collectionneur américain Herbert May en 1926, on perdait ensuite sa trace. Ian Shapira, journaliste du Washington post a cependant voulu en savoir plus, et après quelques recherches, a découvert que le Renoir faisait parti d’un ensemble d’œuvres prêtées au musée des Arts de Baltimore depuis 1937 par la femme d’Herbert May. La direction du musée a ensuite fouillé dans ses archives, pour découvrir que le tableau lui avait été volé en 1951, bien qu’aucun rapport de police relatif à ce vol n’ait été retrouvé. Une enquête à depuis été ouverte par le FBI.

Privée de cette vente très médiatisée, la Potomack Company a cependant précisé par la voix de sa propriétaire Elizabeth Wainstein être « satisfaite que ce fait vienne au jour à temps », rappelant que la compagnie a effectué les recherches habituelles sur les bases d’œuvres d’art volées avant de lancer la vente du tableau.

L’histoire ne s’arrêtera pas là. Car aussitôt la provenance de l’œuvre établie, les questions juridiques fusent dans ce type d’affaires. À qui appartient ce Renoir ? Au musée de Baltimore, à la Potomack Company ou à la femme qui a involontairement achetée ce tableau volé ?

Si le musée des Arts de Baltimore estime que l’œuvre lui revient de droit, ce tableau lui ayant été confié par Sadie May « une des plus importantes donatrices du musée », Elizabeth Wainstein n’en est pas aussi sûre. Le dernier propriétaire légal de l’œuvre ayant été Herbert May, la propriétaire de Potomack Company n’est pas certaine que Sadie May ait réellement eu des droits sur l’œuvre. Elizabeth Wainstein a annoncé que Paysage Bords de Seine serait mis en dépôt à la Potomack Company jusqu’à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances du vol et que le propriétaire légal soit identifié. « Nous ne vendrons pas la toile avant de connaître le véritable propriétaire. Nous voulons juste connaître la vérité » a-elle-déclaré.

Légende photo

L'entrée du Musée des arts de Baltimore, Etats-Unis - Photo Nrswanson - 2008

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque