Vendredi 22 novembre 2019

Le parquet roumain requiert la peine maximale pour l’organisateur du vol des tableaux de la Kunsthal de Rotterdam

Par Alexandra Houël · lejournaldesarts.fr

Le 20 novembre 2013 - 348 mots

BUCAREST (ROUMANIE) [20.11.13] – La dernière audience dans l’affaire du vol de la Kunsthal de Rotterdam avant le rendu du jugement a eu lieu à Bucarest, où le parquet a requis la peine maximale à l’encontre du principal suspect, Radu Dogaru. Il plaide coupable pour le vol des sept tableaux de maître de la Kunsthal de Rotterdam.

L’audience qui a eu lieu mardi 19 novembre 2013 dans le cadre du jugement de l’affaire du vol des tableaux de maître de la Kunsthal de Rotterdam a entendu le réquisitoire du parquet. Ce dernier requiert à l’encontre de l’instigateur Radu Dogaru, qui plaide coupable, la peine maximale assortie d’une majoration pour « vol aggravé », selon l’AFP.

Cette peine maximale ne dépasserait pas les 18 ans de prison selon son avocate, en raison d’une remise de peine d’un tiers accordée grâce à sa reconnaissance préalable de culpabilité.
Mais elle estime que le verdict, qui doit être rendu le 26 novembre, sera plus clément et que son client devrait être raisonnablement condamné à sept ans de prison. Dans une tentative de minimiser la gravité du délit, l’avocate a cherché à faire peser dans la balance des « circonstances atténuantes » : le musée n’aurait pas assez bien protégé ses œuvres d’une part, et il n’apporte pas d’autre part la garantie que les œuvres volées étaient bien authentiques.

Si le principal suspect reconnaît sa culpabilité, il reste toutefois énigmatique sur le sort qui a été réservé aux tableaux. La mère de Radu Dogaru avait d’abord reconnu devant les policiers les avoir brûlés, avant de se rétracter. Dans ce qui apparaissait comme une forme de chantage, Radu Dogaru avait affirmé à la fin du mois d’août 2013 être en mesure de restituer cinq tableaux sur les sept dérobés.

Dans la nuit 15 au 16 octobre 2012, Radu Dogaru, aidé de complices, avait réussi dans un cambriolage qualifié de « vol du siècle » à emporter en trois minutes sept tableaux de maîtres, dont Picasso, Matisse, Monet, Gauguin et Lucian Freud. Au total six personnes ont été identifiées, et attendent le verdict du tribunal.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque