Samedi 15 décembre 2018

Politique

Nouvelles arrestations à l’Ermitage et au ministère de la Culture russe

Par Emmanuel Grynszpan (correspondant à Moscou) · lejournaldesarts.fr

Le 30 mars 2017 - 424 mots

MOSCOU (RUSSIE) [30.03.17] – Deux hauts responsables au ministère de la Culture et au Musée de l’Ermitage, par ailleurs père et fils, ont été arrêtés par la police dans une affaire de corruption et de détournement de fonds.

Le Service Fédéral de Sécurité (en russe FSB, l’ex-KGB) a arrêté mardi soir le directeur du département des investissements, restaurations et de la construction au ministère de la Culture. Artiom Novikov a été interpellé dans les murs du ministère, dans le centre de Moscou. Selon le site d’information en ligne Fontanka, les hommes qui ont procédé à son arrestation font partie du Service de sécurité économique ainsi que du Service de lutte antiterroriste du FSB.

Au moment de son arrestation, Novikov était en train de présenter à ses supérieurs un rapport sur les travaux de restauration des monuments architecturaux en Crimée. Le rapport avait été commandé par le ministre de la Culture Vladimir Medinsky, mais on ignore si ce dernier était présent lors de l’opération.

Artiom Novikov est soupçonné par le FSB de « détournements de fonds à grande échelle. » Une enquête criminelle est en cours. Mercredi matin, la porte-parole du ministère de la Culture, Irina Kaznatcheïeva, a démenti l’information et a affirmé qu’Artiom Novikov se rendra à son travail comme d’habitude. Fontanka et l’agence de presse privée Interfax maintiennent cependant leur version, sur la base de sources au sein des forces de l’ordre.

Fontanka affirme que le FSB a aussi procédé à une fouille du logement du haut fonctionnaire et y aurait trouvé « une substance ressemblant à de la drogue synthétique. » À quoi l’intéressé aurait rétorqué qu’il s’agit de sels. Interfax cite une source proche de l’enquête indiquant que les faits reprochés à Novikov font partie d’une vaste affaire des restaurateurs découverte l’année dernière, où des milliards de roubles devant servir à la restauration de monuments historiques ont été détournés par une coterie de hauts fonctionnaires du ministère de la Culture, en association avec des hommes d’affaires.

Artiom Novikov doit son poste au ministère de la Culture en grande partie à l’appui de la direction du musée de l’Ermitage, dont son père Mikhaïl Novikov est directeur adjoint chargé de la construction. Or, mercredi matin, c’était au tour de Mikhaïl Novikov d’être arrêté, cette fois tout à fait officiellement. Tôt dans la matinée, il a été placé en résidence surveillée pour deux mois sur décision du tribunal de Lefortovo à Moscou, a indiqué le secrétariat de la juge Ekaterina Krasnova. Novikov père est soupçonné « d’escroquerie en association à grande échelle » sous l’article 159 du code criminel russe.

Légende photo

Le Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie © Photo Jennifer Boyer - 2005 - Licence CC BY-SA 2.0

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque