Dimanche 16 décembre 2018

Politique

Le budget de la Culture fera du surplace en 2019

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 25 septembre 2018 - 472 mots

PARIS

Les crédits de paiement pour la Culture sont quasi stables. Les évolutions sont à la marge. Le Pass Culture est le grand bénéficiaire.

Après une hausse de 1,1 % l’an dernier, les crédits de paiement (CP) de la mission Culture n’augmenteront que de 0,8 % en 2019 soit une baisse compte tenu d’une inflation estimée par l’Insee à 1,7 %.  En valeur absolue, les CP augmentent de 24 millions d’euros pour s’établir à 2,941 milliards d’euros. C’est d’ailleurs en euros et non pas en pourcentage qu’il convient de raisonner cette année tant les évolutions sont peu signifiantes.

Le programme Patrimoines est toujours le premier budget de la mission Culture avec 899,3 millions d’euros, stable par rapport à l’an dernier. Une somme complétée par les 20 millions du Loto du patrimoine qui seront reconduits en 2019.  Cette stabilité apparente cache cependant quelques déplacements.  Les musées « perdent » 12 millions d’euros par rapport à 2018 au profit de la restauration des grands monuments historiques (+ 8,9 M€) et des autres monuments historiques (+ 3,9 M€). Les archives « perdent » de leur côté 6,5 M€ au bénéfice de l’archéologie préventive dont la redevance est budgétisée depuis quelques années.

Le programme Création est tout aussi stable à 780,2 M€ dont 74,6 M€ pour les arts visuels dont une bonne partie est mobilisée pour le déménagement du CNAP à Pantin. Autant dire que les marges de manœuvre sont limitées : plus 100 000 € pour les Frac ou 200 000 € pour accompagner la création d’œuvres photographiques.

C’est le programme un peu fourre-tout dénommé « Transmission des savoirs et démocratisation de la culture » qui affiche les variations les plus fortes. Hors dépenses de personnel (car toutes les dépenses de personnel du ministère sont logées dans ce programme), ce programme augmente de 11 M€ (soit 2,2 %). La surprise vient cependant de l’ampleur des transferts à l’intérieur de ce programme. L’enseignement supérieur doit en effet abandonner 20 M€ de son budget (soit 7,6 %). Le ministère explique cette baisse par une diminution des bourses (en raison de « l’ajustement à la démographie étudiante ») et un décalage des travaux. 

Il faut en effet financer le Pass Culture, dont la dotation passe de 5 M€ à 34 M€ soit l’équivalent, par exemple du budget des Archives. Or en 2019, le Pass Culture financera en grande partie uniquement la phase d’expérimentation qui ne concerne que 10 000 jeunes.  On craint de faire la règle de trois budgétaire pour les 800 000 bénéficiaires lorsque le Pass sera généralisé.

Juste après le Pass Culture, ce sont les dépenses de personnel du ministère qui augmentent le plus : 9 millions d’euros supplémentaires « pour rendre le ministère plus attractif » a expliqué Françoise Nyssen lors de la conférence de presse.

Cet article a été publié le 24 septembre 2018 à 17h10.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque