Dimanche 23 septembre 2018

Art contemporain

Le CNAP ouvre temporairement les portes de son futur siège

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 13 septembre 2018 - 513 mots

PANTIN

Avant le lancement des travaux, Le CNAP investit du 14 au 16 septembre ses futures installations à Pantin avec plusieurs animations.   

Salle des Épis, réserves du Cnap à La Défense
Salle des Épis, réserves du Cnap à La Défense
Photo Simon Proffitt
© Cnap

En 2022 Le Centre national des arts plastiques regroupera ses réserves, bureaux et centre de documentation au 81 rue Cartier-Bresson à Pantin. Avant que ne débutent les travaux, l’établissement organise in situ pendant trois jours une manifestation qui fait cohabiter pièces de la collection, commandes inédites, concerts, projections, performances et conférences. « La nouvelle adresse », c’est le nom de l’événement, du 14 au 16 septembre permet d’avoir une idée des espaces du site industriel de 26 000 m2 acquis par l’État en juin 2017 pour le CNAP. 

CNAP Pantin travaux 2018
Vue du bâtiment du Centre national des arts plastiques, Pantin, 2018
Photo Carole Fékété
© CNAP

« Nous sommes une institution très présente dans les musées, centres d’art et les institutions à l’étranger. Nous n’avons pas de cimaises. C’est l’occasion de donner à voir au public quelques-unes de nos œuvres et de nos actions mais également de montrer aux professionnels qui sont nos interlocuteurs les contours de notre futur siège », explique Yves Robert directeur du CNAP.  Opération donc de communication qui entend attirer notamment les Pantinois qui ont vu en quatorze ans s’implanter successivement dans leur ville le Centre National de la Danse, la galerie Thaddaeus Ropac puis en 2017 le Centre national édition art Images aux magasins généraux. 

« L’autre enjeu du site », rappelle Yves Robert, « sera la validation par le ministère de la Culture de son extension pour abriter sur 7 000 m2 certaines pièces patrimoniales du Mobilier national. Ce qui donnerait la possibilité aux deux institutions de mutualiser certaines de leurs fonctions ». En attendant, les trois candidats retenus pour concourir à la réhabilitation et l’extension du site industriel du 81 rue Cartier -Bresson sont : Bona-Lemercier architectes associés à l’AUCAS et à l’architecte Paul Vincent, le binôme Bruther Architectes – DATA et l’agence Lacaton & Vassal associée à l’architecte Emmanuelle Delage. Le nom du lauréat sera dévoilé le 16 octobre.

Le CNAP vient par ailleurs de procéder au renouvellement complet de ses membres de la commission d’acquisition et de commande nommés pour trois ans. Au titre du collège Arts plastiques, figurent notamment les artistes Stéphane Calais et Isabelle Cornaro, Hélène Guenin (directrice du MAMAC de Nice) ainsi que Yannick Milloux (co-directeur et directeur artistique du Frac-Artothèque Limousin Nouvelle-Aquitaine). Les artistes Hicham Berrada et Marie Voignier, Joerg Bader (directeur du centre de la photographie de Genève), Uriel Enjalran (directrice du Centre régional de la Photographie Hauts-de-France) et Annabelle Teneze (directrice des Abattoirs à Toulouse) font partie du collège Photographie et images.

En 2017 le CNAP a acheté 292 œuvres de 98 artistes, 61 % de ces derniers ayant bénéficié pour la première fois d’une ou de plusieurs acquisitions tandis que 58 % du budget arts plastiques leur ont été consacrés. Le budget d’acquisition global du CNAP quant à lui s’est élevé à 1,7 million d’euros contre 2,4 millions en 2016 pour 384 œuvres achetées de 203 artistes. Quant au coût de la manifestation organisée à Pantin, il s’élève à 150 000 euros, hors les commandes qui rentrent dans le budget d’acquisition 2018.
 

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque