Politique

Berlin débloque un milliard d’euros pour la culture

BERLIN / ALLEMAGNE

Cette aide fédérale qui s’ajoute aux subventions des Länder constitue un programme d’envergure pour relancer la culture en Allemagne. Chaque secteur culturel en bénéficiera afin de se mettre aux normes sanitaires, de payer ses coûts de fonctionnement et de permettre aux artistes de poursuivre leur travail.

Angela Merkel. © Photo Raimond Spekkin, CC BY-SA 4.0
Angela Merkel.

Berlin. Certaines photos sont plus éloquentes qu’un long discours. Un salarié du Berliner Ensemble a publié, la semaine dernière, un cliché de la grande salle du théâtre (« Großes Haus ») montrant la nouvelle disposition des sièges depuis l’entrée en vigueur des règlements liés à la lutte contre le Covid-19. 500 des 700 fauteuils ont dû être démontés afin de respecter la distanciation nécessaire entre les spectateurs. Pour montrer la gravité de cette situation et justifier l’ampleur du plan de sauvetage fédéral en faveur de la culture, la ministre déléguée allemande pour la Culture et les Médias, Monika Grütters, a utilisé cette photo lors sa conférence de presse organisée le 4 juin à la Chancellerie. Le montant de la subvention débloquée par Berlin est impressionnant et symbolique : 1 milliard d’euros.

« La culture n’est pas un luxe que l’on ne peut se permettre que dans les bons moments, a expliqué la ministre conservatrice (CDU). Avec ce milliard d’euros, nous soutenons le nouveau départ de la vie culturelle en Allemagne et posons les jalons de l’avenir. Je suis fière de dire que [cette somme] représente presque exactement la moitié de notre budget annuel, qui a fortement augmenté ces dernières années. [Cette] contribution est sans précédent au niveau international. » Le programme d’aides fédérales comprend plusieurs enveloppes distinctes. La plupart sont aujourd’hui connues.

Un premier budget de 250 millions d’euros sera débloqué pour aider les institutions culturelles à s’adapter aux nouvelles conditions d’hygiène imposées par le gouvernement. Les propriétaires de salles de spectacle ou de concert vont ainsi pouvoir moderniser leurs systèmes de ventilation, proposer une billetterie en ligne ou installer des distributeurs de gel hydroalcoolique.

Près de la moitié des subventions publiques (450 millions) seront dépensées pour aider « les créateurs à sortir du chômage partiel et à poursuivre leur travail artistique ». Ce volet, baptisé « Neustart Kultur », portera secours aux « nombreux équipements et projets culturels de petite et moyenne taille, qui sont principalement financés par le secteur privé et qui ont perdu leurs revenus alors qu’ils doivent encore payer du personnel », explique le ministère fédéral de la Culture. 150 millions d’euros seront réservés à la musique et notamment aux lieux de concerts, aux festivals, à leurs organisateurs et aux promoteurs. Une somme équivalente sera allouée au théâtre et à la danse. Le secteur cinématographique sera, quant à lui, soutenu à hauteur de 120 millions d’euros. Les cinémas pourront obtenir des aides publiques ainsi que les producteurs et les distributeurs de films. Un budget de 30 millions d’euros sera, en outre, réservé aux propriétaires de galeries et de centres socioculturels, ainsi qu’au monde de l’édition.

« Sauver notre paysage culturel »

Berlin va investir 150 millions d’euros supplémentaires pour aider les musées à poursuivre leur numérisation dans le cadre du programme Museum 4.0. Une autre enveloppe de 100 millions d’euros permettra aux institutions culturelles de financer une partie des pertes de revenus liées à la pandémie. L’État fédéral compte également donner 20 millions d’euros aux radiodiffuseurs privés qui ont vu leurs recettes publicitaires s’effondrer durant le confinement. « Nous voulons ainsi sauver le paysage culturel le plus largement possible, a résumé Monika Grütters. Nous aiderons les cinémas et les clubs de musique, les centres mémoriaux et les musées, les théâtres et les festivals, et de nombreuses autres institutions culturelles à rouvrir leurs portes le plus tôt possible après la pause liée au coronavirus. Pour nous, la préservation et la sauvegarde de l’infrastructure culturelle allemande est la clé pour créer à nouveau des opportunités de travail pour les artistes et les créateurs dans tout le pays. Nous voulons sauver notre paysage culturel unique et donner une perspective aux artistes. » L’État fédéral a annoncé qu’il allait demander l’aide des associations et des fédérations culturelles du pays pour trouver les bénéficiaires de ces subventions.

Ce programme s’ajoute aux budgets débloqués par les Länder. La culture est en effet du ressort des États-régions en Allemagne et non pas de l’État fédéral. Les différents plans d’aide en faveur des institutions culturelles atteignent ainsi un montant global compris entre 5 et 6 milliards d’euros depuis le début de l’épidémie de Covid-19. Cette enveloppe est très grande quand on sait que les dépenses culturelles publiques atteignent normalement entre 9,3 et 9,5 milliards d’euros par an. Les très nombreux travailleurs indépendants du secteur culturel continueront également à bénéficier des aides précédentes annoncées par Berlin.

Des efforts financiers très appréciés

Le nouveau coup de pouce fédéral a été chaleureusement accueilli par les professionnels. « Le résultat est impressionnant », a déclaré Olaf Zimmermann, le directeur général du Conseil culturel allemand, l’organisation qui chapeaute les associations culturelles fédérales. Christian Bräuer ne dit rien d’autre : « Avec cet engagement fort en faveur de la culture, analyse le président de l’association des cinémas d’art et d’essai AG Kino, le gouvernement fédéral apporte une contribution significative à la garantie de la diversité culturelle. » Le sénateur en charge de la Culture à Berlin, Klaus Lederer, a, lui aussi, jugé qu’il était bon que : « trois mois après le début de la pandémie, le gouvernement fédéral s’occupe de la culture », mais l’élu du parti d’extrême gauche Die Linke pense que l’aide fédérale ne sera pas suffisante pour « aider les États et les municipalités à sécuriser les infrastructures » culturelles du pays. « Ce milliard montre l’importance de la culture par rapport aux 9 milliards de subventions accordés à une compagnie aérienne », ironise l’élu en épinglant le plan de sauvetage de Lufthansa. De telles critiques sont rares en Allemagne. Toute aide est bonne à prendre quand on doit fermer 500 des 700 places de son théâtre…

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°548 du 19 juin 2020, avec le titre suivant : Berlin débloque un milliard d’euros pour la culture

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque