Musée

Les musées new-yorkais se mettent au vert

Par Antonin Gratien · lejournaldesarts.fr

Le 25 avril 2019 - 330 mots

NEW YORK / ETATS-UNIS

Après le vote d’une loi municipale, les musées de la ville devront réduire leur émission carbone de moitié d’ici 2030.

Vue de New York
Vue de New York

Le conseil de New York a voté, la semaine passée, pour une diminution des émissions carbones de la ville. L’objectif de la loi de Mobilisation pour le Climat est la réduction de 80 % du rejet de gaz à effet de serre de la ville d’ici 2050. Pour atteindre ce pourcentage, de nombreux grands bâtiments devront adapter leur bâtiment. Parmi les concernés figurent 33 prestigieuses institutions culturelles de la ville dont le musée Solomon R. Guggenheim et le Whitney Museum of American Art.

Dans un contexte politique national plutôt climatosceptique, New York, l’une des villes les plus polluées à l’ozone des États-Unis, veut être en pointe sur la transition énergétique. Le porte-parole du conseil municipal de la ville décrit la nouvelle loi comme « une des législations climatiques les plus ambitieuses au monde pour combattre les effets dramatiques du réchauffement climatique ».

La transition écologique n’est cependant pas une première pour certains musées new-yorkais. Le département des Affaires culturelles de New York (DCLA) a déjà investi 23,1 millions de dollars dans plusieurs initiatives écologiques. Notamment l’emploi d’énergies renouvelables au Bronx Museum of Arts, de nouvelles entrées de lumière dans l’aile de l’art européen du Metropolitain Museum of Art et l’amélioration de la ventilation du Staten Island Children’s Museum.

« Sous cette législature, la ville doit réduire les émissions de tous ses producteurs (incluant les immeubles, les véhicules etc.) de 50 % d’ici 2030 », précise Ryan Max, directeur des affaires externes du DCLA, au site américain Artnet News. Du côté du privé, l’échéance 2030 des grands bâtiments est seulement fixée à 40 %.

En 10 ans, 33 musées new-yorkais devront donc diminuer leur production de gaz à effet de serre de moitié. Pour réussir ce challenge, ces institutions disposent de plusieurs solutions, souvent très coûteuses. Améliorer l’isolation, l’aération, changer leur source d’alimentation en énergie, ou encore installer des toits végétalisés sur leurs bâtiments.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque