Lundi 17 décembre 2018

Musée

Le MET de New York met à disposition gratuitement 375 000 images d’œuvres tombées dans le domaine public

Par Marine Vazzoler · lejournaldesarts.fr

Le 9 février 2017 - 344 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [09.02.17] – Le Metropolitan Museum of Art a annoncé mardi qu’il mettait à la disposition des internautes près de 375 000 photographies d’œuvres de leur collection tombées dans le domaine public. Parmi les trésors, La Femme au perroquet de Courbet.

L’annonce du Metropolitan Museum of Art (MET) va faire date. Ce ne sont pas moins de 375 000 photographies qui sont dorénavant téléchargeables gratuitement sur son site. Ces reproductions sont publiées sous licence Creative Common Zéro (CC0) et disponibles pour des usages aussi bien commerciaux, qu’éducatifs ou privés. La démarche s’inscrit dans une politique « Open Access » (d’accès ouvert). Un choix assumé par le directeur du musée Thomas Campbell pour qui le musée du XXIème siècle a pour mission première « d’être ouvert et accessible à tous ceux qui souhaitent étudier et apprécier les œuvres d’art ».

Tout internaute peut donc désormais télécharger les reproductions des oeuvres en haute définition sur le site du MET et en faire l’usage qu’il souhaite. Parmi les œuvres disponibles en libre accès se trouvent de nombreux chefs-d’œuvre dont La Femme au perroquet (1866) de Gustave Courbet, la première version de L’Enlèvement des Sabines (1634-1635) de Nicolas Poussin, La Vision de Saint Georges (1609-1614) du Greco ou encore une partie de la Tapisserie de la Licorne.

Mais si ces 375 000 œuvres sont disponibles et téléchargeables, 65 000 autres, certes numérisées ne bénéficient pas encore de cette politique d’ouverture car elles ne sont pas tombées dans le domaine public. Ainsi les œuvres de Picasso (mort en 1973) ne sont pas téléchargeables.

Le MET n’est pas le premier musée à avoir ouvert sa base : avant lui et à moindre échelle, la National Gallery de Washington ou le Getty Museum de Los Angeles avaient déjà franchi le cap. L’offre proposée par le Metropolitan Museum est cependant aujourd’hui la « plus grande et diversifiée » du monde.

Si cette mise à disposition semble donc être de plus en plus la norme pour les musées étrangers (et américains pour beaucoup), les musées français traînent un peu la patte.

Légende photo

Gustave Courbet (1819–1877), Femme au perroquet, 1866, huile sur toile, 129.5 x 195.6 cm, MET - Metropolitan Museum of Art

En savoir plus
Consulter la fiche biographique de Thomas Campbell

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque