Mercredi 13 novembre 2019

Musée

Le MET fait un pas vers le payant

Le Metropolitan Museum of Art envisage d’abandonner sa politique de « prix suggéré » et de faire payer les visiteurs non new-yorkais.

NEW YORK - Déjà en plein chamboulement, le Metropolitan Museum of Art (Met) se prépare à une petite révolution. Le musée le plus visité de la capitale économique américaine pourrait renoncer prochainement à sa politique d’entrée gratuite assortie d’une participation « suggérée » en devenant payant pour tous les visiteurs qui n’habitent pas la ville ou l’État de New York. C’est ce qu’a affirmé l’avocat de la prestigieuse institution lors d’une audition devant un juge le 5 mai. Si cette proposition était validée, le prix suggéré (25 $ pour les adultes, 17 $ pour les seniors et 12 $ pour les enfants) concernerait « seulement les résidents de la ville de New York et de l’État de New York », tandis que « pour toutes les autres personnes, les frais d’admission seraient obligatoires », a expliqué Bruce Kelly devant la Cour suprême. La décision, pour entrer en vigueur, doit être approuvée par la Ville, propriétaire du Met. Le maire démocrate, Bill de Blasio, évoquant cette éventualité, a assuré que les revenus générés n’empêcheraient pas la Ville de continuer à soutenir financièrement le Met. Cette aide représente actuellement quelque 26 millions de dollars annuels.

L’audition du 5 mai devait sceller un accord à l’amiable entre le musée et deux plaignants, qui reprochent au Met la présence aux caisses de pancartes qui suggèrent – à l’aide d’un texte écrit en gras – une participation de 25 dollars ; ces pancartes mettraient une forte pression sur le visiteur pour débourser cette somme alors qu’il pourrait ne donner qu’un billet vert, voire rien du tout. Aux termes de l’accord, le musée doit préciser que ce prix est seulement « recommandé » et non « suggéré » comme il était indiqué précédemment.

La volonté du Met de renoncer à cette politique, très répandue aux États-Unis, violerait une loi de l’État de New York datant de 1893, a prévenu Michael Hiller, conseil de l’un des plaignants.
Les « donations », qui ont rapporté 39 millions de dollars en 2016, sont une ressource importante pour le fonctionnement du musée, qui a accueilli 6,3 millions de visiteurs l’an dernier. Mais au moment où la dette du Met s’envole, l’hypothèse de voir rentrer des dizaines de millions supplémentaires semble séduire la nouvelle direction. Quitte à rompre avec la tradition.

Légende photo

Le Metropolitan Museum of Art, New York. © Met Museum.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°479 du 12 mai 2017, avec le titre suivant : Le MET fait un pas vers le payant

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque