Dimanche 20 septembre 2020

Musée

La justice autorise le chantier du Musée de la Romanité à Nîmes

Par Assia Zhiri · lejournaldesarts.fr

Le 11 juin 2014 - 205 mots

NIMES [11.06.14] - Le tribunal administratif de Nîmes a donné son feu vert pour le chantier du musée de la Romanité.

Projet du Musée de la romanité de Nîmes
Projet du Musée de la romanité de Nîmes

A l’audience du tribunal administratif de Nîmes le vendredi 6 juin, le rapporteur public a indiqué qu’il n’y avait pas de raison d’annuler le permis de construire du Musée de la Romanité.

Francis Meynier un opposant local au projet, avait demandé l’annulation du chantier pour diverses raisons. Selon lui, le musée ne s’adaptait pas aux règles déjà existantes quant à la construction d’un bâtiment. La hauteur du monument était plus grande que prévu et il empiétait sur le domaine public. L’absence de parking était également un réel problème pour Francis Meynier qui avait relevé que « les règles d’urbanismes auraient été spécialement modifiées » permettant ainsi la construction du musée de la Romanité.

Néanmoins, le rapporteur public a expliqué la nécessité d’un tel bâtiment pour le domaine public et donc son droit à transgresser quelques règles en vigueur afin de s’assurer sa création.

Francis Meynier, ne s’est finalement pas montré à l’audience et n’était pas non plus représenté.

Le bâtiment pensé par l’architecte Elizabeth de Portzamparc est depuis au cœur d’une polémique. Le nouveau musée qui se dressera près de l’amphithéâtre antique ouvrira 2017.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque