Mercredi 12 décembre 2018

Politique

Création d'un fonds de protection du patrimoine dans les zones en conflit

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 6 mars 2017 - 250 mots

PARIS [03.03.17] - L'Alliance internationale pour la protection du patrimoine dans les zones en conflit (ALIPH) a été créée vendredi par ses deux pays fondateurs, la France et les Emirats arabes unis, a annoncé Jack Lang, représentant de François Hollande et premier membre du fonds.

Jack Lang
Jack Lang
Photo Lucasbfr, 2007

La création de ce fonds international basé à Genève avait été décidée lors d'une conférence internationale à Abou Dhabi les 2 et 3 décembre 2016, organisée par ces deux pays, sous le patronage de l'UNESCO, en présence des représentants d'une quarantaine de pays.

Cette initiative avait été prise après les destructions de monuments historiques par des groupes jihadistes au Moyen-Orient et en Afrique. « La prochaine étape sera la conférence des donateurs qui se tiendra le 20 mars au musée du Louvre à Paris », précise l'ancien ministre de la Culture et actuel président de l'Institut du monde arabe.

Aucun chiffre n'avait été mentionné à l'issue de la conférence, mais la France et les Emirats arabes unis avaient évoqué un objectif de 100 millions de dollars. Le président Hollande avait annoncé une contribution française à hauteur de 30 millions de dollars. D'autres Etats, dont certaines monarchies du Golfe et la Chine, s'étaient dits prêts un effort financier, sans préciser de montants.

Le fonds doit contribuer au financement d'opérations de prévention et d'urgence, à la lutte contre le trafic d'oeuvres d'art et à la restauration de biens culturels. La conférence avait évoqué la création d'un réseau international de zones refuge pour préserver temporairement des biens culturels en péril.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque