Dimanche 17 novembre 2019

Patrimoine

Le Léonard de Vinci découvert et bientôt exposé à la National Gallery, ne sera pas mis en vente

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 15 juillet 2011 - 477 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [15.07.2011] - La découverte d'un nouveau tableau de Léonard de Vinci, « Salvator Mundi » avait secoué le monde de l'art fin juin. Une exposition est déjà prévue par la National Gallery, et l'œuvre ne sera pas mise en vente, assurent ses propriétaires.

L'œuvre était connue, mais supposée perdue ou détruite. Aujourd'hui, les historiens parviennent à retracer une partie de l'histoire du panneau de bois peint autour de 1513 et représentant le Christ tenant un globe d'une main et faisant une bénédiction de l'autre. Le tableau, à l’origine attribué à un élève du peintre, a autrefois été détenu par le roi Charles I et enregistré dans sa collection d'art en 1649 avant d'être mis aux enchères par le fils du duc de Buckingham en 1763. Il réapparaît seulement en 1900, endommagé par les tentatives antérieures de restauration et sans que l'on sache qui est son auteur, quand il est acheté par un collectionneur britannique, Sir Frederick Cook.

Les descendants de Cook l'ont vendu aux enchères en 1958 pour 45 livres, puis le tableau a été acquis par un consortium américain de marchands d'art en 2005. Après avoir subi un traitement de conservation l'année dernière, il a récemment été identifié comme un original de Léonard de Vinci par des universitaires et des scientifiques. Le tableau est donc maintenant l'une des quinze huiles attribuées au maître.

La dernière peinture de Léonard de Vinci découverte était la Madone Benois en 1909.
La liste des chercheurs qui ont identifié la peinture comme un authentique Léonard comprend des conservateurs et des historiens de l'art au Metropolitan Museum of Art, la National Gallery, l'Université d’Oxford, l’Université de Leicester, et le Politecnico di Milano . « Une fois que vous êtes entré dans la salle, il a cette présence mystérieuse qu’ont les tableaux de Leonard », a déclaré au Telegraph Martin Kemp d'Oxford.

Actuellement exposé au Musée de l'Ermitage, « Salvator Mundi » sera présenté dans le cadre de l'exposition « Leonardo da Vinci: peintre de la Cour de Milan » à la National Gallery de Londres à partir 9 novembre. Mais le musée a des règles strictes et refuse d'exposer des oeuvres destinées à la vente. Une annonce a donc été faite que le tableau était retiré du marché, probablement pour pouvoir permettre son inclusion dans l'exposition. Robert Simon, qui représente le groupe qui possède le tableau, a déclaré à Bloomberg : « J'ai assuré la National Gallery que la peinture n'est pas sur le marché et que nous ne prévoyons pas de le vendre après l'exposition. »

Certains doutent toujours de l'authenticité du tableau, comme l'allemand Frank Zöllner qui pense que la peinture est l'œuvre d'un élève talentueux de Léonard de Vinci.
L'automne prochain, l'authenticité du tableau pourra être discutée à loisir par les visiteurs de l’exposition de la National Gallery, qui n’aurait pu rêver meilleure publicité pour son exposition.

Légende tableau

Léonard de Vinci - "Salvator Mundi"

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque