Jeudi 12 décembre 2019

L’exposition Léonard de Vinci à la National Gallery menacée par des grèves

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 11 octobre 2011 - 312 mots

LONDRES (ROYAUME-UNI) [11.10.11] – Alors que la National Gallery se prépare à faire face à une affluence record de visiteurs à l’occasion de son exposition sur Léonard de Vinci, les gardiens de salles menacent de se mettre en grève. Des coupes budgétaires qui dégradent leurs conditions de travail sont la cause de cette grogne.

Alors que la National Gallery annonce la plus grande exposition jamais consacrée à Léonard de Vinci, ses gardiens de salles déclarent quant à eux qu’ils pourraient bien se mettre en grève à cette occasion. Ils entendent en effet protester contre des coupes budgétaires qui rendent leur travail plus difficile et surtout beaucoup moins efficace. Faute de moyens et sous la pression du gouvernement, le musée demande en effet à ses gardiens de surveiller deux salles au lieu d’une seule. D’après les surveillants, c’est cette mesure qui serait responsable des actes de vandalisme commis en juillet dernier contre deux tableaux de Poussin. Le gardien était en effet occupé dans sa deuxième salle d’affectation. L’incident avait d’ailleurs provoqué la remise en question d’importants prêts destinés à l’exposition Léonard de Vinci.

Les surveillants reprochent également au musée de ne pas remplacer les employés partant à la retraite pour camoufler des réductions d’effectif. Ils menacent donc d’organiser des manifestations pendant une heure ou deux, ce qui nécessiterait l’évacuation du musée. Scénario qui compliquerait encore la gestion déjà complexe des nombreux visiteurs attendus. Environ deux cents personnes, des gardiens mais aussi des conservateurs, ont pour le moment signé la pétition adressée au directeur du musée, Nicholas Penny.

La National Gallery déclare quant à elle que les changements demandés à ses gardiens font partie d’une « stratégie à long terme ». Elle indique ne pas encore avoir reçu de préavis de grève mais ajoute que « si toutefois la grève était votée, nous devrions alors trouver un accord pour faire face aux conséquences. » 

Légende photo

The National Gallery, Londres - © photo John Winfield - 2006 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque