Antiquaire - Foire

Biennale Paris

La Biennale des antiquaires (1956-2021) s’éteint

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 9 mars 2021 - 397 mots

PARIS

La foire est remplacée par une nouvelle manifestation qui se tiendra en novembre, organisée par une société extérieure.

La Biennale Paris 2018 au Grand Palais © Photo Florent Drillon
La Biennale Paris 2018 au Grand Palais
© Florent Drillon

La rumeur enflait depuis plusieurs semaines. Et la démission de Georges de Jonckheere de son poste de président de la Biennale le 10 février dernier, n’avait fait que renforcer les interrogations. C'est désormais officiel : après 31 éditions et plus de 60 ans d’existence, la Biennale Paris, ex Biennale des Antiquaires, n’existe plus. Le Syndicat national des antiquaires (SNA) qui organisait jusqu’alors la foire en direct, passe également la main.

A la place, c’est un tout autre événement consacré « aux arts et à la haute facture », organisée par une société extérieure, qui prendra place au Grand Palais éphémère en novembre prochain. 

A l’origine du projet, Alexis Cassin, fondateur et PDG de Procept, une agence d’événementiel, qui vient de créer Manufactura, une société spécialisée dans l’organisation et la réalisation d'évènements. C’est a priori cette entité et - la peu connue - Arts & Fine Crafts Foundation (dont Alexis Cassin est également co-fondateur) qui seront en charge de l’organisation de la nouvelle manifestation, en partenariat avec le SNA.

L’initiateur de ce nouveau rendez-vous sera entouré par les trois autres membres fondateurs de la fondation : Henri Jobbe-Duval, qui a participé aux développements de la Fiac, du Salon du Livre ou encore d’Art Paris ; Fabienne Lupo, ancienne présidente et directrice générale de la Fondation de Haute Horlogerie (FHH) et ancienne directrice générale du Salon International de Haute horlogerie devenu Watches and Wonders et l’architecte-scénographe Patrick Bazanan, ancien directeur général de l'agence Décoral. Mathias Ary Jan, vice-président du SNA, fait également partie de l’équipe.

La Biennale des antiquaires avait été créée en 1956, à l’initiative du président du SNA de l’époque, Pierre Vandermeersch, d’abord sous le nom de Foire des Antiquaires. Sous la houlette d’André Malraux, qui lui ouvrait les portes du Grand Palais, la foire devenait en 1962 la Biennale des Antiquaires. En juin 2015, sous l’impulsion du président du SNA de l’époque, Dominique Chevalier (2014-2017), l’annualisation de l’événement avait été votée. Depuis, la manifestation n’avait cessé de perdre du terrain, fortement concurrencée par la Tefaf de Maastricht et la Brafa de Bruxelles. Sans compter que l’édition 2020, sous forme de vente aux enchères en ligne organisée chez Christie’s, s’était soldée par un échec cuisant. 

Le nom et les dates précises de cette nouvelle manifestation seront bientôt dévoilés.
 

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque