Vendredi 22 novembre 2019

Ventes publiques

Christie’s signe un nouveau record pour une vente aux enchères

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 13 novembre 2014 - 658 mots

NEW YORK (ETATS-UNIS) [13.11.14] – Récoltant près de 853 millions de dollars (682 millions d’euros), la vente du soir d’art d’après-guerre et d’art contemporain de Christie’s marque un nouveau record dans l’histoire des enchères. L’art contemporain atteint des sommets que les autres disciplines ne peuvent plus suivre.

Pas loin du milliard de dollars, Christie’s a réalisé une vente historique le soir du mercredi 12 novembre. Avec 94 % des lots vendus et un total de 852,8 millions de dollars (frais compris), la vente d’art d’après-guerre et d’art contemporain enregistre un résultat jamais obtenu aux enchères auparavant. Rien ne semble freiner l’ascension des ventes d’art contemporain qui pulvérisent tous les records, rendant déjà désuets les records établis en 2013. Entre le 11 et le 12 novembre, Christie’s et Sotheby’s enregistrent un résultat cumulé de 1,3 milliard de dollars pour leurs ventes du soir d’art contemporain.

Pop art, expressionnisme abstrait, art contemporain et photographie au sommet
Le pop art s’illustre encore une fois par les résultats obtenus à travers deux œuvres d’Andy Warhol qui dominent la vente : Triple Elvis [Ferus Type] réalisée en 1963 a été adjugée 81,9 millions de dollars (65,5 millions d’euros) et Four Marlons peint en 1966 a été cédée 69,6 millions de dollars (55,6 millions d’euros). Vendues par la Westdeutsche Spielbanken GMBH & CO. KG., ces œuvres ont alimenté une controverse ces dernières semaines en Allemagne, où de nombreuses personnalités ont essayé de stopper la vente. Ni l’une, ni l’autre n’a néanmoins dépassé le prix record obtenu pour une œuvre de Warhol, record détenu par Silver Car Crash (Double disaster), vendue par Sotheby’s l’année dernière (105 millions de dollars). Une œuvre de Cy Twombly suit en troisième position. Estimée entre 35 et 55 millions de dollars, Untitled a été vendue 69,6 millions de dollars.

Le marchand Larry Gagosian est l’acquéreur – certainement pour le compte d’un collectionneur – d’une toile d’Ed Ruscha à un prix qui marque un nouveau record pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères : 30,4 millions de dollars (pour une estimation initiale comprise entre 15 et 20 millions de dollars). Le marchand a aussi acheté Untitled de Martin Kippenberger pour 22,5 millions de dollars (également un record pour l’artiste). La galerie Pace a quant à elle acquis un bronze de Willem de Kooning, Clamdigger, pour 29,2 millions de dollars. Et une photographie de Cindy Sherman, Untitled Film Stills, a été acquise par la commissaire d’exposition et collectionneuse canadienne Ydessa Hendeles pour 6,7 millions de dollars (5,4 millions d’euros).

80 lots de bons pedigrees et des estimations justes
Détenant les records des ventes d’art contemporain depuis plusieurs saisons, Christie’s confirme son leadership dans ce domaine, un secteur qui attire toujours plus d’argent et de collectionneurs internationaux (des acheteurs en provenance de 43 pays se sont manifestés au cours de la vente du 12 novembre). Un succès qui tient avant tout au nombre de lots offerts (80), provenant pour la plupart de collections prestigieuses. La vacation proposait des œuvres de la Fondation Cy Twombly, de la Fondation Linda Pace, de la Collection Bergman, et du Trust Lisa de Kooning. La majorité des œuvres ont figuré au moins une fois dans des expositions de musées d’envergure nationale et près de la moitié d’entre elles n’étaient jamais apparues sur le marché auparavant. Ces éléments ont certainement aidé dans la réalisation de 11 nouveaux records mondiaux pour des prix obtenus par des artistes, 3 œuvres vendues au-delà de 50 millions de dollars, 23 au dessus de 10 millions de dollars, et 69 dépassant le million. Enfin, les lots avaient été estimés « à leur juste valeur » puisque 43 % des lots ont été cédés dans leur fourchette estimative et 38 % des œuvres ont été vendues au-delà de leur estimation haute.

Une belle opération de communication pour Christie’s à défaut de savoir si elle est rentable car bien souvent les vendeurs, non seulement ne payent pas de frais mais récupèrent une partie des commissions sur les acheteurs.

Légendes photos

Le commiseur-priseur Jussi Pylkkanen adjuge, le 12 novembre 2014 chez Christie's New York, Triple Elvis (Ferus Type) de Warhol pour 81,9 M$ - Courtesy photo Christie's Images Limited

Andy Warhol (1928-1987) - Four Marlons (1966) - 205,7 x 165,1 cm - Adjugé 69 605 000 $ le 12 novembre 2014 chez Christie's New York - Courtesy photo Christie's Images Limited

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque