Ventes publiques

Un nouveau record pour Warhol chez Sotheby’s New York

Par Éléonore Thery · lejournaldesarts.fr

Le 15 novembre 2013 - 532 mots

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [15.11.13] - Mercredi 13 novembre, la vente du soir d’art contemporain chez Sotheby’s New York a couronné Warhol avec un record pour l’artiste. Mais malgré un très bon résultat global, la maison reste loin de sa rivale Christie’s.

Après Bacon la veille chez Christie’s, c’est au tour de Warhol d’atteindre un nouveau record lors de la vente du soir de Sotheby’s New York le 13 novembre. Avec un prix de 78 millions d’euros* (105 millions de dollars*), Silver Car Crash (Double disaster) pulvérise son estimation de 44,5 à 59,4 millions d’euros (hors frais). Et l’artiste dépasse également de très loin son précédent prix le plus haut, 52,9 millions d’euros* (71,7 millions de dollars*) enregistré en 2007 pour un autre Car Crash, vert cette fois-ci. La version du diptyque monumental de 1963 cédée ce mercredi était la dernière en main pri-vée : les autres figurent aujourd’hui au MoMa de New York, au Mumok de Vienne et au Kunstmuseum de Bâle. Le maître du pop art confirme à nouveau sa cote très élevée, quand Christie’s vendait déjà la veille pour 42,4 millions d’euros* Coca-Cola 3, une toile représentant la bouteille prisée par l’artiste.

Avec cette vacation du soir, Sotheby’s réalise également la meilleure vente de son histoire, tous domaines confondus. La maison de ventes a en effet récolté 285,2 millions d’euros* (380,6 millions de dollars) avec un taux de vente de 89%, pour une estimation fixée entre 156,1 et 219,2 millions d’euros. Si ce montant est élevé, il reste pourtant bien en deçà du chiffre historique de 515,5 millions d’euros* obtenu la veille par sa rivale ou même de son précédent record de 359 millions d’euros atteint lors des dernières ventes de mai.

Au cours de la vente, sept records ont été enregistrés, dont Cy Tombly pour Poems to the Sea, Martin Kippenberger ou Brice Marden. Gerhardt Richter et sa toile hommage à Courbet, ou Basquiat avec un tableau de 1982 ont également réalisé de très beaux prix (respectivement 19,8 et 19,3 millions d’euros). Parmi les quelques déceptions de la soirée, outre une seconde partie de vente plus poussive, Untitled V, toile de De Kooning qui figurait parmi les stars de la vente, n’a pas réussi à atteindre la fourchette de son estimation (18,5 à 26 millions d’euros hors frais) avec un prix de 18,4 millions d’euros*.

Le cumul des ventes du soir des deux maisons anglo-saxonnes atteint un seuil historique de plus de 800 millions d’euros, dépassant de peu le record des dernières ventes de mai (788 millions d’euros). C’est donc peu dire que l’art contemporain, poussé par son segment supérieur, est dans sa meilleure forme. « Un signal favorable » pour les ventes parisienne à venir en décembre, commente Paul Nyzam, spécialiste chez Christie’s. Les étonnantes adjudications new-yorkaises posent encore une fois la question : jusqu’où pourra monter le marché ?

* Tous résultats de vente annoncés frais compris

SOTHEBY’S ART CONTEMPORAIN,

vente du soir
Le 13 novembre à 19h www.sothebys.com

Estimation : 156,1-219,2 millions d’euros hors frais (210,3 à 295,2 millions de dollars)
Résultat : 285,2 millions d’euros frais compris (380,6 mil-lions de dollars)
Nombre de lots vendu : 54 sur 61
Taux de vente : 89 %

Légende photo

Andy Warhol - Silver car crash (double disaster) (1963) - 267,4 x 417,1 cm - 105 445 000 $ - © Sothebys

Thématiques

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque