Mardi 10 décembre 2019

Controverse autour de la vente d’œuvres de Warhol appartenant au Land allemand Rhénanie-du-Nord-Westphalie

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 21 octobre 2014 - 403 mots

AIX-LA-CHAPELLE (ALLEMAGNE) [21.10.14] – Pour « combler des déficits budgétaires », une entreprise dépendant du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie souhaite vendre chez Christie’s deux œuvres d’Andy Warhol.

Deux célèbres œuvres d’Andy Warhol, Triple Elvis (1963) et Four Marlons (1966) vont être mises en vente chez Christie’s le 12 novembre 2014 en dépit de leur appartenance au Land allemand Rhénanie-du-Nord-Westphalie, rapporte le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). De nombreux directeurs de musées allemands et la ministre de la Culture Monika Grütters s’y opposent fortement.

Les deux œuvres avaient été achetées en 1977 par le casino Westspiel d’Aix-la-Chapelle. Jusqu’en 2009, elles y étaient exposées « en décoration », assure le porte-parole du casino. En raison de leur grande valeur, elles auraient ensuite été décrochées et conservées dans l’établissement. En septembre 2014, Westspiel a fait part de son intention de mettre en vente les œuvres. C’est à ce moment que l’affaire se complique : l’entreprise de casinos appartient à la NRW-Bank, une banque qui elle-même dépend du ministère des Finances du Land Rhénanie-du-Nord-Westphalie. En principe, les œuvres de Warhol acquises par le Westspiel d’Aix-la-Chapelle sont donc la propriété du Land.

S’agirait-il donc de biens culturels ? Le FAZ s’interroge sur le statut de ces œuvres et sur la légalité de cette vente. Ni le ministère des Finances, ni celui de la Culture du Land n’ont souhaité s’exprimer à ce sujet. Les 130 millions de dollars que pourraient rapporter la vente de ces œuvres devraient être utilisés pour moderniser le casino dont l’activité décline depuis plusieurs années au profit des sites de jeux d’argent en ligne, lit-on dans le Tagesspiegel. De plus, l’entreprise prévoit la construction d’une nouvelle filiale à Cologne.

Le 14 octobre 2014, vingt-six directeurs de musées de Rhénanie-du-Nord-Westphalie ont écrit une lettre à l’attention du gouvernement de la fédération dans laquelle ils s’insurgent contre ces procédés jugés illégitimes. La ministre de la Culture allemande Monika Grütters déclare de son côté : « A ma connaissance, aucun gouvernement régional n’a encore jamais vendu des biens culturels nationaux dans le but de combler des déficits budgétaires ». La vente aux enchères des deux œuvres « de propriété publique briserait un tabou qui pourrait avoir des conséquences fatales », ajoute-t-elle. Hannelore Kraft, la présidente du Land, a répondu ne pas être en mesure d’empêcher la vente, car il ne s’agirait pas d’un bien culturel national selon les critères de la législation allemande de protection des biens culturels.

Légende photo

Le casino Aachen - © Photo Norbert Schnitzler - 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque