Vendredi 14 décembre 2018

Art Paris : l'Afrique, c'est chic !

Par Stéphane Renault · Le Journal des Arts

Le 14 mars 2017 - 480 mots

Moins sélective et internationale que la Fiac, Art Paris vise davantage un public d’amateurs franco-européen. L’édition 2017 met le continent africain à l’honneur.

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, le retour de la foire sous la coupole du Grand Palais signe le retour des beaux jours dans la capitale. Du 30 mars au 2 avril, Art Paris 2017 ouvrira ses portes avec une sélection de 139 galeries françaises et internationales. Éclectique, la manifestation renforce pour cette nouvelle édition la place réservée à l’art moderne à côté du contemporain.

Par le passé, Art Paris a pu décevoir par son niveau et l’hétérogénéité de ses exposants. La nouvelle direction artistique, arrivée en 2012, a changé la donne, impulsant un élan renouvelé à cette foire qui s’est longtemps cherchée, changeant régulièrement d’ADN. Et faisant preuve d’une qualité aléatoire selon les éditions. La reprise en main a permis d’affirmer une ligne plus claire, contribuant à une meilleure sélection des galeries. Est-ce suffisant ? Aux yeux de certains, la foire doit encore progresser. Vitrine de luxe, le Grand Palais demeure un indéniable atout pour faire connaître l’art contemporain à un public plus large que celui qui fréquente habituellement les autres foires, en particulier la Fiac [Foire internationale d’art contemporain], dont l’image est plus élitiste.

Des œuvres accessibles
Relativement à ses attraits, Art Paris serait plus conviviale, les œuvres présentées plus accessibles – y compris au niveau des prix. Moins intimidant, l’événement accueille un public varié, ouvert aux découvertes, tout en contribuant à décomplexer les amateurs moins avertis en matière d’art contemporain. Reste que les enseignes les plus dynamiques sont, cette année encore, loin d’être toutes au rendez-vous. Snobisme, question de standing, manque de rentabilité, concurrence de Drawing Now aux mêmes dates ? Notre dossier analyse les raisons avancées pour justifier de leur absence. Face à ces critiques, qui soulignent les défauts persistants, d’autres participants affichent leur enthousiasme, étant suffisamment satisfaits pour revenir d’une année sur l’autre.

L’exploration de scènes étrangères a largement contribué au renouveau de la foire, forgeant sa réputation actuelle. Si lors de certaines éditions le choix d’un pays invité s’est révélé moyennement convaincant, les galeries représentant la Corée du Sud l’an dernier exposaient des artistes établis de longue date tout en réservant le meilleur du côté de la création émergente.

Cette année, l’Afrique sera à l’honneur dans plusieurs expositions institutionnelles de grande ampleur à Paris. Art Paris ouvre le bal en invitant galeries et artistes africains, issus du continent comme de la diaspora. De quoi laisser présager quelques belles découvertes dans un marché en pleine croissance. Depuis 2015, le programme « Solo show » encourage les expositions personnelles d’artistes modernes et contemporains, disséminées dans la foire. Le secteur « Promesses », réservé aux galeries de moins de six ans d’existence, offre quant à lui une visibilité à 12 galeries prometteuses. Plus de 60 000 visiteurs sont attendus pour cette édition.

Les articles du Grand Angle sur Art Paris 2017

  • Art Paris : l'Afrique, c'est chic ! ></a></li>
	<li>Pourquoi les grandes galeries sont aux abonnés absents <a href=></a></li>
	<li>Galeries, une sélection toujours aussi éclectique <a href=></a></li>
	<li>Cap sur l’Afrique <a href=></a></li>
	<li>Marie-Ann Yemsi : « Montrer les artistes africains que l’on ne voit pas d’habitude » <a href=></a></li>
</ul>
</div>
<b>Information :</b><br />
<a href=Art Paris Art Fair, du jeudi 30 mars au dimanche 2 avril 2017 au Grand Palais.

    Légendes Photos :
    Antoine Schneck, Aïs Suandé II, 2010, photographie, 107 x 80 cm - Galerie Berthet-Aittouarès, Art Paris 2017, stand D.11 © photo Antoine Schneck | Courtesy Art Paris Art Fair

    Le stand (D1) de la galerie A2Z ART GALLERY à Art PAris 2017 © Photo T. David pour LeJournaldesArts.fr

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°475 du 17 mars 2017, avec le titre suivant : Art Paris : l'Afrique, c'est chic !

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque