Samedi 7 décembre 2019

Le redressement fiscal d’Ai Weiwei sera réexaminé

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2012 - 194 mots

PÉKIN (CHINE) [06.01.12] – Les autorités chinoises ont accepté de reconsidérer l’énorme redressement fiscal dont l’artiste contestataire Ai Weiwei fait l’objet.

La situation évolue pour Ai Weiwei. Deux mois après la mise en demeure des autorités chinoises, qui lui réclamaient 15 millions de yuans (1,7 million d’euros), le fisc a accepté de reconsidérer l’énorme redressement fiscal. « Ils disposent de deux mois pour revoir ce dossier. Si nous ne sommes pas satisfaits des résultats, nous pouvons saisir la justice », a déclaré l’avocat qui défend les intérêts de la société fondée par Ai Weiwei, Fake Cultural.

Ai Weiwei, « choqué et impuissant », avait dès le lendemain de sa condamnation dénoncé sur Twitter une procédure uniquement destinée, selon lui, à le punir pour sa trop grande liberté de parole. En quelques jours, 30 000 citoyens s’étaient mobilisés pour l’aider à payer la garantie nécessaire pour faire appel.

Depuis son arrestation pour « crimes économiques » et sa détention dans un lieu inconnu entre avril et juin 2011, l’artiste vit sous surveillance, sans pouvoir quitter Pékin. Devenu un symbole de la liberté d’expression, il est considéré comme la première personnalité la plus influente du monde de l’art selon le classement du magazine anglais ArtReview. 

Légende photo

Lors de la manifestation de soutien « 1001 Chairs for Ai Weiwei » à Hong Kong - © photo Lai Ryanne - 2011 - Licence CC BY 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque