Mercredi 11 décembre 2019

Une pétition pour Ai Weiwei victime de piratage informatique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 avril 2011 - 277 mots

PEKIN (CHINE) [22.04.11] – Le site hébergeur d’une importante pétition pour la libération d’Ai Weiwei rencontre des difficultés de fonctionnement. Ces perturbations sont dues à des attaques informatiques en provenance de Chine.

Aux Etats-Unis, le site internet Change.org qui héberge une pétition pour la libération de l’artiste contestataire chinois Ai Weiwei fait l’objet d’un piratage informatique. Depuis quelques jours, son fonctionnement connaît d’importantes perturbations qui pourraient être commanditées par les autorités chinoises.

Lundi 18 avril, en raison d’une attaque, la pétition a été indisponible et son utilisation impossible durant plusieurs heures. Des ordinateurs infectés de programmes malveillants ont alors provoqué la paralysie du site par une saturation de ses connexions. Depuis, les équipes en charge de la maintenance du site ont été renforcées. Désormais, l'attaque est quasiment contrée et le nombre de signatures continue d’augmenter.

Ben Rattray, le directeur de Change.org, est parvenu à localiser la source de ces intrusions. Lorsqu’il a découvert que celles-ci provenaient de Chine, l’hébergeur a sollicité le soutien de son gouvernement.

C’est le Guggenheim Museum de New York qui est à l’origine de cette pétition. Plusieurs grands musées y ont adhéré à travers le monde : le Metropolitan Museum of Art de New York, la Tate Modern de Londres ou encore le Musée national d'art moderne de Paris. Par cette pétition, les membres de la communauté artistique internationale crient leur inquiétude et leur déception.

A l’insécurité de l’action virtuelle répond la multiplication des mobilisations physiques. Les restrictions à la liberté d’expression ne faisant que sensibiliser davantage l’intérêt collectif, de nouvelles manifestations sont prévues ce dimanche devant les ambassades et consulats chinois.

Signez en ligne la pétition pour soutenir Ai Weiwei : www.change.org/petitions/call-for-the-release-of-ai-weiwei

Légende photo

Ai Weiwei avec sa liste des noms des écoliers qui ont succombé dans le tremblement de terre au Sichuan en 2008, affiché sur le mur de son bureau au FAKE Design à Pékin, mai 2009 - © photo travaux de Ai Weiwei - 2009 - © Ai Weiwei

"Libérez Ai Wewei" inscrit sur la façade de la Tate Modern de Londres - © photo Wetzig Elke (Elya) - 10 avril 2011 - Licence CC BY-SA 3.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque