Vendredi 6 décembre 2019

Ai Weiwei accusé de « crimes économiques »

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 8 avril 2011 - 283 mots

PEKIN (CHINE) [08.04.11] - L’artiste chinois Ai Weiwei, arrêté le 3 avril 2011 à l’aéroport de Pékin est accusé par les autorités chinoises de « crimes économiques ».

Ai Weiwei, arrêté à l’aéroport de Pékin alors qu’il allait embarquer pour Hong Kong, est accusé de « crimes économiques » et une enquête a été ouverte, selon l’AFP. L’information est apparue sur le site internet de l’agence de presse officielle Xinhua et confirmé par le ministère des Affaires étrangères. Ainsi, pour les autorités chinoises, cette affaire n’a pas de raisons de s’internationaliser, en réponse à la demande de libération de l’artiste par l’Europe et les Etats-Unis.

Hong Lei, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a précisé que cette affaire ne concernait pas les questions de liberté d’expression, ni des droits de l’Homme. Il ajoute que les autres pays n’ont pas à interférer dans cette affaire.

Ai Weiwei s’est fait remarqué par les autorités de son pays en qualifiant les dirigeants chinois de « gangsters » et en défendant certaines causes humanitaires comme les enfants victimes du tremblement de terre du Sichuan en 2008. Ses proches sont sans nouvelles de lui depuis son arrestation à l’aéroport.

Sa mère, Gao Ying, ne croit pas à ces accusations de « crimes économiques ». Pour elle, ce motif d’enquête n’est qu’un prétexte pour retenir son fils. La femme de l’artiste, Lu Qing, a indiqué qu’elle avait eu connaissance de cette nouvelle information par l’annonce officielle mais précise qu’elle n’a pas eu plus de détails quant à la situation dans laquelle se trouve son mari. Le communiqué ne précise rien non plus sur la situation de Wen Tao, 38 ans, ami de l’artiste, arrêté le même jour et dont ses proches sont toujours sans nouvelles.

Légende photo

Détail de l'installation de Ai Weiwei à la Tate Modern de Londres - © photo Rod Allday - 2010 - Licence CC BY-SA 2.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque