Art contemporain - Biennale

Jean de Loisy commissaire de la prochaine Biennale de Lyon 

Par Alexia Lanta Maestrati · lejournaldesarts.fr

Le 12 avril 2018 - 338 mots

LYON

Le président du Palais de Tokyo et son équipe assureront le commissariat de la 15e édition de la biennale d’art contemporain. 

Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo
Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo
Photo Pierre-Anthony Allard, 2014

Le fondateur et directeur artistique de la Biennale de Lyon, Thierry Raspail a confié le commissariat de la prochaine édition (2019) de la Biennale de Lyon à Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo, et à son équipe de commissaires (Daria de Beauvais, Adélaïde Blanc, Yoann Gourmel, Katell Jaffrès, Rebecca Lamarche-Vadel, Vittoria Matarrese, Claire Moulène et Hugo Vitrani ). « C’est pour les curateurs du Palais de Tokyo un défi passionnant que d’assumer le commissariat de la prochaine Biennale de Lyon : une Biennale qui continue d’aller au-delà des limites conventionnelles de l’art, une Biennale qui permet aux artistes de produire des œuvres nouvelles et ambitieuses, une Biennale qui valorise les capacités productives et culturelles de toute une région dans un contexte international, une Biennale composée comme un paysage en mouvement, selon la fameuse injonction d’Eustache Deschamps : Il ne scet rien qui ne va hors (*). » a déclaré Jean de Loisy. 

Fondée en 1991, la Biennale d’art contemporain change chaque année de commissaire. L’an dernier Emma Lavigne, directrice du Centre Pompidou-Metz en était en charge.  Sous le thème Mondes Flottants, la manifestation avait rassemblé 248 000 visiteurs selon les organisateurs.

Jean de Loisy, né en 1957, a assuré plusieurs commissariats, notamment en 2011 pour Monumenta avec Anish Kapoor et pour le Pavillon israélien de la Biennale de Venise avec Sigalit Landau. Il est président du Palais de Tokyo depuis 2011. Pressenti pour reprendre la direction du Musée d’Art Contemporain de Lyon (Mac Lyon), que quittera Thierry Raspail le 13 avril 2018, Jean de Loisy, dont le mandat au Palais de Tokyo se termine en octobre 2019, aurait refusé le poste selon Le Petit Bulletin de Lyon.

note du journal des arts

(*) Eustache Deschamps, poète du XIVe siècle : « Il ne scet riens que ne va hors » se traduit par « Il ne sait rien celui qui ne voyage pas. »

 

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque