Enseignement

Jean de Loisy dans l’attente de sa nomination aux Beaux-Arts

Par Christine Coste · lejournaldesarts.fr

Le 6 novembre 2018 - 200 mots

PARIS

Le ministre veut nommer le directeur de la création artistique avant de valider la proposition du conseil d’administration de l’école.

Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo
Jean de Loisy, président du Palais de Tokyo
Photo Pierre-Anthony Allard, 2014

La nomination de Jean de Loisy à la direction de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, vacante depuis le non-renouvellement de Jean-Marc Bustamante n’attend plus que la validation du ministre de la Culture.  

Jusqu’à une réforme récente, cette dernière était promulguée par décret du Président de la République. Ce qui fut le cas pour Jean-Marc Bustamante en septembre 2015. 

À l’Élysée on précise qu’une fois le cabinet de Franck Riester constitué et le nom du successeur de Régine Hatchondo à la direction générale de la création artistique annoncé par le ministre, la nomination devrait intervenir. 

Un retard qu’au ministère de la Culture on explique aussi par le souhait de Franck Riester de rencontrer les différentes personnes retenues par Françoise Nyssen aux différents postes de direction dans l’administration centrale, les établissements publics ou les écoles d’art. 

Jean de Loisy, dont le mandat de président du Palais de Tokyo s’achève fin 2019, préside le centre d’art depuis 2011. En avril dernier il avait décliné la proposition qu’il lui avait été faite de prendre la direction du Musée d’Art contemporain de Lyon.  
 

Thématiques

Tous les articles dans Campus

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque