Dimanche 28 février 2021

Musée

Afrique du Sud, ouverture du plus grand musée sur la création africaine

Par Bénédicte Gattère · lejournaldesarts.fr

Le 20 septembre 2017 - 539 mots

LE CAP / AFRIQUE DU SUD

LE CAP (AFRIQUE DU SUD) [20.09.17] - Le Zeitz Museum of Contemporary Art Africa, inauguré le 22 septembre, est un projet ambitieux. Voulu et pensé par l'Allemand Jochen Zeitz, il se concentre sur les collections d'art contemporain africain.

Le silo à grain emblématique du port du Cap va désormais accueillir les fruits de la nouvelle génération d'artistes africains. Le britannique Thomas Heatherwick était en charge de sa métamorphose en musée d'art contemporain. L'architecte a choisi d'intégrer l'histoire du bâtiment dans la conception du nouveau musée. Il a ainsi rappelé la fonction première du lieu par un hall principal en forme de graine géante. Le toit a été retiré, permettant de créer un atrium, puits de lumière évoquant l'architecture d'une cathédrale gothique.

Présenté comme le « premier grand musée d'Afrique dédié à l'art contemporain », le Zeitz Mocaa se caractérise par une forme de gigantisme. Depuis quatre ans, les travaux en cours ont transformé le site, dégageant six étages pour les collections, soit une surface de 9 500 mètres carrés. Deux autres étages seront réservés aux activités culturelles et pédagogiques. Ils accueilleront également les performances données dans le musée.

Aidé dans son entreprise par le Sud-africain Mark Coetze, Jochen Zeitz, homme d'affaires et amateur d'art, a acquis plusieurs milliers d'œuvres en seulement neuf ans. Il a constitué une collection d'art africain considérable qu'il souhaitait mettre à disposition du public. Le Mocaa étant un établissement privé, l'Allemand a pris les dispositions nécessaires pour que le musée soit ouvert au moins jusqu'en 2037, même dans le cas de sa disparition prématurée. Mark Coetze, auparavant responsable de la Rubell Family Collection de Miami, occupera le poste de directeur général du Mocaa.

Sans compter le Britannique, concepteur du projet architectural, les hommes à la tête du musée sont donc tous Blancs, ce qui n'a pas manqué de susciter des critiques. Cependant le financement par Zeitz de programmes de formation et ses achats d'œuvres d'art engagé, marquées politiquement par une vision égalitaire, anti-apartheid ou féministes, lui valent l'estime d'une majorité d'artistes. Son projet muséal a dans l'ensemble été accueilli favorablement, d'autant plus que la scène artistique du continent manquait d'un espace en mesure de la représenter.

Appréciée en Europe ou aux États-Unis, la création africaine a bénéficié ces derniers temps d'un intérêt accru, notamment en France avec les expositions de la Fondation Cartier et de la Fondation Louis Vuitton. Mais paradoxalement elle n'avait pas d'endroit où être exposée, où se définir et où exister sur son propre sol. Avec l'ouverture du Mocaa, ce sera chose faite. Les Sud-Africains et visiteurs du monde entier pourront venir admirer l'art contemporain africain et de la diaspora dans ce nouvel écrin à Cape Town, la ville la plus australe du continent.

Les photographies queer et revendicatives de Zanele Muholi présentées aux Rencontres photographiques d'Arles en 2016 côtoieront celles d'Edson Chagas, reflet d'une scène africaine engagée. Le travail de l'Angolais qui ironise notamment sur la vision occidentale des arts dits premiers, présenté à la Biennale de Venise de 2013 fera l'objet d'une exposition inaugurale, visible jusqu'au 13 janvier 2018. Les sculptures et installations de Nandipha Mntambo et Kudzanai Chiurai seront également présentées jusqu'en janvier 2018 pour la première et jusqu'en mars 2018, dans le cadre des expositions temporaires du musée.

Légende photo

Vue extérieure du Zeitz Museum of Contemporary Art Africa situé à Cape Town - 15 septembre 2017 - © Photo Rodger Bosch / AFP

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque