Mercredi 19 décembre 2018

Société

Une statue de Christophe Colomb enlevée à Los Angeles

Par Jérémie Glaize · lejournaldesarts.fr

Le 14 novembre 2018 - 346 mots

LOS ANGELES / ETATS-UNIS

Installée depuis 1973 dans un parc du centre, la statue de l’explorateur honni par certains amérindiens a été retirée par la Ville.

statue Christophe Colomb Los Angeles
La statue de Christophe Colomb installée jusqu'en 2018 dans le Grand Park à Los Angeles
Photo Palewire, 2014

Le conseil municipal de la ville de Los Angeles a procédé, samedi 10 novembre, au déboulonnage d’une statue de l’explorateur génois Christophe Colomb, installée dans le Grand Park du centre-ville depuis des années. Une conférence de presse a précédé l’événement, retransmis par les chaînes d’informations locales. 

La statue de Christophe Colomb Los Angeles
La statue de Christophe Colomb installée jusqu'en 2018 dans le Grand Park à Los Angeles
Photo Palewire, 2014

Des associations amérindiennes et indigènes militaient depuis plusieurs années pour ce retrait, considérant la découverte des Amériques par Christophe Colomb comme le point de départ d’un génocide de masse. « Le génocide des peuples indigènes durant la colonisation des Amériques a duré des siècles. Aujourd’hui, les statues de Colomb sont considérées comme des symboles d’oppression », a ainsi déclaré sur son compte Twitter Mitch O’Farrell, conseiller municipal et lui-même membre de la tribu amérindienne des Wyandotte, ajoutant que « Christophe Colomb était personnellement responsable d’atrocités et d’actes ayant conduit au plus grand génocide de l’histoire ».

Un événement qui fait suite à l’annulation, en octobre dernier, du « Jour de Christophe Colomb » le second lundi d’octobre. Le conseil municipal de la ville avait en effet adopté une délibération mettant fin à cette célébration, à laquelle s’était substituée la « Journée des peuples autochtones d’Amérique ».

« L’enlèvement de la statue restaure la justice et fait honneur à l’esprit de résilience des habitants originels de notre comté. Avec ce retrait, nous entamons un nouveau chapitre dans notre histoire, en apprenant de nos erreurs passées pour ne plus être condamnés à les répéter », a déclaré Hilda Solis, ex-Secrétaire d’Etat dans l’administration Obama, actuelle conseillère municipale de la ville de Los Angeles et auteure du texte de la délibération…

Cet événement illustre un débat sociétal de plus en plus présent aux Etats-Unis. La ville de San Francisco avait, en septembre dernier, retiré une statue qui portait atteinte – selon les intéressés, par sa représentation, aux peuples autochtones amérindiens. La ville de New York avait également connu plusieurs controverses concernant plusieurs statues, représentant Théodore Roosevelt ou, une nouvelle fois, Christophe Colomb.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque