Mercredi 26 février 2020

Société

Plusieurs sites culturels chinois fermés en raison du coronavirus

Par Jinane Dolbec · lejournaldesarts.fr

Le 31 janvier 2020 - 333 mots

CHINE

La propagation du virus inquiète de plus en plus, les autorités ont décidé de fermer plusieurs attractions touristiques. 

La section Badaling de la Grande Muraille de Chine est fermée depuis le 25 janvier. © CEphoto/Uwe Arans, 2009.
La section Badaling de la Grande Muraille de Chine est fermée depuis le 25 janvier.
Photo CEphoto/Uwe Arans, 2009

Les autorités chinoises ont fermé la partie la plus visitée de la Grande Muraille ainsi que d’autres sites touristiques, dans le but d’empêcher l’expansion du virus qui s’est déclaré le mois dernier dans le pays.

La section Badaling du site symbolique de la Grande Muraille de Chine, à environ 80 km au nord-ouest de Pékin, n’est plus accessible depuis le 25 janvier. La Cité Interdite, l’attraction la plus populaire de la capitale qui a accueilli 19 millions de visiteurs en 2019, a également fermé, à l’instar de la forêt de Pagodes du Temple Shaolin (Henan) et des tombeaux des Ming (Changping). 

Même le stade national de Pékin, surnommé le « Nid d’Oiseau », construit par l’architecte chinois Ai Weiwei pour les Jeux olympiques de 2008, a temporairement fermé ses portes. A Shanghai, Disneyland a annoncé qu’il n’accueillerait plus de visiteurs jusqu’à nouvel ordre et le Cirque du Soleil a suspendu son spectacle en Chine à la demande des autorités.

Le coronavirus a déjà tué 212 personnes en Chine (bilan de jeudi 30 janvier) , et les craintes qu’il puisse s’étendre pendant les festivités du Nouvel An lunaire ne cessent de croître. Plus de 7 000 cas ont été confirmés en Chine, et des cas d’infection ont également été signalés dans plus de dix autres pays, dont cinq en France. 

Bien qu’il demeure difficile de savoir exactement comment le virus est transmis, les autorités déconseillent aux résidents et aux touristes de participer à des grands rassemblements et de visiter les destinations touristiques populaires, dont les 55 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Le virus respiratoire s’est déclaré pour la première fois entre le 12 et le 29 décembre, sur un marché à Wuhan, capitale de la province du Hubei, où vivent 11 millions de personnes. Depuis, les autorités ont mis en confinement Wuhan ses environs, ce qui touche une population de 35 millions de personnes.
 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque