Vendredi 28 février 2020

Patrimoine

Lancement d’un plan massif de protection de la Grande Muraille de Chine

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 6 janvier 2016 - 332 mots

HOHHOT (CHINE) [06.01.15] – Un plan sur cinq ans a été lancé par le gouvernement de Mongolie intérieure afin d’établir une administration en charge de la protection et de la restauration de la Grande Muraille.

La Grande Muraille de Chine.
La Grande Muraille de Chine.

Le gouvernement de la région autonome de Mongolie intérieure, une des cinq régions autonome de la Chine, a annoncé un plan de cinq ans destiné à établir un système administratif complet chargé d’assurer la protection et la préservation de la partie de la Grande Muraille de Chine au sein de ses frontières, rapporte The Art Newspaper. Une enquête a été lancée afin de sonder plus de 7 000 kilomètres de la muraille en Mongolie intérieure pour identifier les sections les plus menacées, telles que celles qui ont été endommagées par des catastrophes naturelles ou qui sont à proximité de grands axes routiers et de projets de construction.

Victime de son succès, la Grande Muraille de Chine attire chaque année des millions de touristes, certains peu respectueux de ce site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Les graffitis et les décharges sauvages se sont multipliés, et les alentours de la Grande Muraille se sont aussi altérés, avec la construction de nombreux parkings, magasins et usines. Le gouvernement a pris des mesures récemment pour limiter toute nouvelle construction à moins de 500 mètres de la Grande Muraille, mais beaucoup de bâtiments demeurent.

Le gouvernement de la région souhaite restaurer les sections les plus menacées du site d’ici 2020, ainsi que celles qui ont la plus grande importance historique. La région autonome de Mongolie intérieure détient sur son territoire la partie de la Grande Muraille la plus longue (sur 20 000 kilomètres au total) et la plus diversifiée historiquement. En effet elle a été construite à 11 périodes différentes, depuis la période des Royaumes combattants (III siècle avant J.-C.), jusqu’à la dynastie Ming (1368-1644).

Le gouvernement de Mongolie intérieure a lancé un appel à l’aide internationale afin d’appuyer les fouilles archéologiques et les recherches historiques.

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque