Vendredi 28 janvier 2022

Nomination - Musée

Séverine Lepape remplace Elisabeth Taburet-Delahaye au musée de Cluny

Par Jean-Christophe Castelain · lejournaldesarts.fr

Le 13 septembre 2019 - 307 mots

PARIS

L’actuelle conservatrice des arts graphiques au Louvre a pris ses fonctions en toute discrétion au musée du Moyen Âge.

Séverine Lepape © Photo Elisa Haberer, Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge
Séverine Lepape
© Photo Elisa Haberer, Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge

Si l’Etat rechigne à se séparer de ses grands patrons culturels (lire notre éditorial dans le JdA du 6 septembre), il est pourtant très maladroit lorsqu’il s’agit de communiquer sur les départs et les nominations. C’est par le très officiel mais très aride Journal Officiel que l’on apprend aujourd’hui le départ d’Elisabeth Taburet-Delaye du Musée de Cluny.

La directrice du Musée national du Moyen Âge – thermes et hôtel de Cluny (c’est son nom officiel) dirigeait ce service à compétence nationale (un musée sous tutelle directe du ministère de la Culture) depuis 2005. Et si l’on ajoute son premier passage au musée de 1978 à 1987 avant de partir au Louvre, on peut dire qu’Elisabeth Taburet-Delayahe incarne le musée. 

C’est une jeune femme qui a pris sa place la semaine dernière. Séverine Lepape (40 ans) est archiviste paléographe de formation, doublée d’un diplôme de l’Ecole du Louvre. Elle a rédigé sa thèse sur l’Étude iconographique de l’Arbre de Jessé en France du Nord et en Angleterre, du XIIIe au XVIIe siècle. Elle entre en 2005 à la BNF en tant que conservateur en charge des estampes XVe et XVIe puis elle prend en 2010 la direction du service de l’Estampe ancienne et de la Réserve. En 2014 elle rejoint le département des arts graphiques du Louvre en tant que conservatrice en charge de la collection Edmond de Rothschild.

Le hasard faisant bien les choses, elle est co-commissaire de l’actuelle exposition du musée de Cluny intitulée : « Mystérieux coffrets. Estampes au temps de la Dame à la licorne ».

Elle rejoint un musée engagé dans de lourds travaux de modernisation. L’an dernier a été inauguré un nouveau bâtiment d’accueil avant qu’un nouveau parcours dans les collections ne soit ouvert en 2020.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque