Jeudi 13 décembre 2018

Musée

Le V&A va rénover son Musée de l’enfance d’ici 2022

Par Tristan de Bourbon (correspondant à Londres) · lejournaldesarts.fr

Le 4 octobre 2018 - 364 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

D’un coût de l’ordre de 15 M€, la rénovation de l’antenne du V&A dans l’Est de Londres devrait s’achever pour les 150 ans du musée

Le projet de rénovation du V&A Museum of Childhood dans l'Est de Londres @ De Matos Ryan
Le projet de rénovation du V&A Museum of Childhood dans l'Est de Londres
© Cabinet d’architectes De Matos Ryan
Courtesy V&A Museum

Le V&A voit décidément grand. Moins d’un mois après l’ouverture au public de sa franchise écossaise à Dundee, le Victoria and Albert Museum, basé à dans le quartier londonien de South Kensington, a dévoilé mercredi les projets de rénovation de son Musée de l’enfance (Museum of Childhood), situé dans l’Est de la capitale anglaise. Alors que le V&A Dundee a coûté 90 millions d’euros, le budget de cette rénovation est estimé à 15,2 millions d’euros (£13,5 millions). Son financement n’a pas encore été entièrement bouclé. 

Le projet de rénovation des salles du V&A Museum of Childhood dans l'Est de Londres © De Matos Ryan
Le projet de rénovation des salles du V&A Museum of Childhood dans l'Est de Londres
© Cabinet d’architectes De Matos Ryan
Courtesy V&A Museum

La construction d’une seconde entrée en contre-bas de la principale porte facilitera l’accès aux pièces du sous-sol, actuellement accessibles au public par un escalier. Avec la création d’un parc à poussettes et la réorganisation des installations, la direction espère améliorer l’expérience des 400 000 visiteurs annuels. « Environ 15 % de nos 26 000 objets seront exposés, contre 7 % aujourd’hui grâce au déplacement de nos stocks dans un futur bâtiment à Stratford » assure sa directrice Rhian Harris. 

Le projet n’en est pour le moment qu’à ses débuts. Le cabinet d’architectes De Matos Ryan, qui a notamment réalisé les rénovations du complexe de danse contemporaine Sadler’s Wells, l’espace réservé aux membres de la British Library et de nombreuses écoles, a cependant été sélectionné pour son choix « d’intégrer à l’élaboration du design les écoles et habitants voisins, aussi bien que le personnel du musée », a expliqué au Journal des Arts Angus Morrogh-Ryan, l’un de ses directeurs fondateurs. « Notre processus n’a rien à voir avec les pseudos consultations habituelles, nous intégrons vraiment leurs réflexions, conseils et recommandations au projet. Lors des prochaines phases, ils viendront à chaque fois tester l’espace. » 

Le directeur du V&A, Tristram Hunt, a précisé que les travaux devront être achevés au plus tard en 2022, pour les 150 ans de l’ouverture du musée. Un directeur décidemment très occupé : il dévoilera dans un mois les détails du projet de V&A East, le projet du groupe dans l’enceinte du parc des Jeux Olympiques d’été 2012 à Stratford. 
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque