Musée - Royaume-Uni

D’importantes réductions de personnel prévues au Victoria & Albert Museum

Par Marion Pedram · lejournaldesarts.fr

Le 1 mars 2021 - 296 mots

LONDRES / ROYAUME-UNI

Un conservateur sur cinq serait concerné par le plan de licenciement.

Le Victoria & Albert Museum à Londres - Phpto Diliff
Le Victoria & Albert Museum à Londres.
Photo Diliff

Un « plan de redressement » est en cours au Victoria & Albert Museum de Londres, qui va licencier une partie de son personnel, dont 20 % des conservateurs, révèle The Guardian. Présenté aux syndicats jeudi 25 février, les licenciements devraient être annoncés aux employés du musée dans les prochains jours.

Des membres du personnel ont fait part au Guardian de leur consternation et inquiétude. Ils avouent craindre pour l’avenir du musée s’il se sépare de précieuses compétences. « Nous n’avons plus de spécialiste en peinture européenne. Le conservateur en chef des miniatures et le responsable de la conservation des peintures ont tous deux pris leur retraite. […] Le choix des postes supprimés a été fait par trois individus qui n'ont aucune expérience de la conservation : le chef des ressources humaines, le directeur financier et le directeur de l’exploitation. » 

Si le Covid-19 est la première cause de ce plan de licenciement, il n’est pas le seul responsable des difficultés financières rencontrées par le musée, estiment ces membres du personnels interrogés par The Guardian. Selon eux, l’ouverture d’un nouvel espace d’exposition et d’un centre de recherche au Queen Elizabeth Olympic Park de Stratford est aussi la cause de ces difficultés. 

En 2018, le Victoria & Albert Museum avait en effet annoncé son intention de créer le « V&A East Project », un espace d’exposition sous forme de réserves visitables, présentant des oeuvres de grande dimension habituellement conservés dans les espaces de stockage du musée.

Le musée a déclaré dans un communiqué vouloir trouver une solution pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire et à la nécessité de « trouver 10 millions de livres par an » pour pouvoir fonctionner durablement, l’obligeant à repenser la structure de ses équipes de conservateurs.
 

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque