Samedi 22 février 2020

Musée

Le Musée Dobrée va rouvrir partiellement le 19 septembre

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 17 septembre 2015 - 551 mots

NANTES

NANTES (PAYS DE LA LOIRE) [17.09.15] – Le Musée Dobrée, fermé depuis 4 ans pour des travaux d’agrandissement qui n’ont toujours pas démarré, va rouvrir partiellement samedi pour une exposition de trois mois présentant ses riches collections. Le Conseil départemental étudie actuellement un nouveau projet pour le Musée.

Musée départemental Thomas Dobrée
Musée départemental Thomas Dobrée
Photo Jibi44

Depuis 2011, le Musée Dobrée est un musée fantôme. Fermé pour des travaux de restructuration et d’agrandissement qui n’ont jamais commencé, le musée était à l’origine censé rouvrir cette année. Ce sera finalement une ouverture partielle prévue dès samedi 19 septembre annonce un communiqué du musée repris sur le site 20min, pour les Journées européennes du patrimoine, avec une exposition intitulée « Voyage dans les collections ».

« Cette exposition, qui va faire venir du public, va nous aider à construire un nouveau projet pour Dobrée mais ne règle pas du tout la question de la rénovation des bâtiments, a indiqué Catherine Touchefeu, vice-présidente du Conseil départemental. Il va falloir du temps et des travaux d’importance pour la réouverture complète du musée. Nous sommes encore dans la phase d’études, avec un changement de logique. »

Accordé en août 2011 par Nantes Métropole, le permis de construire pour le projet de transformation du Musée Dobrée confié à l’architecte Dominique Perrault avait été annulé par le tribunal administratif de Nantes en juillet 2012. Déposé par le Conseil général de la Loire-Atlantique, le projet avait été contesté par l’association Nantes Patrimoine, qui dénonçait le coût élevé des travaux, la suppression des espaces verts autour du musée et le non-respect du plan local d’urbanisme.

Depuis rien n’a bougé au Musée Dobrée, si ce n’est la réhabilitation d’un espace de 600 mètres carrés dans lequel se tiendra l’exposition temporaire. Quant aux collections, elles voyagent dans la région pour des expositions hors les murs, notamment au château de Châteaubriand (« L’Egypte des pharaons », jusqu’au 29 novembre) et au domaine de la Garenne Lemot (« Les frères Cacault : collections de Rome à Clisson », jusqu’au 8 novembre).

L’exposition gratuite « Voyage dans les collections » qui va ouvrir samedi devrait durer trois mois, et va présenter quelques 350 pièces choisies parmi les 135 000 œuvres du musée, dont certaines montrées pour la première fois au public. « Il est nécessaire de montrer qu’il y a de la vie ici, que l’on travaille, et que l’on espère pouvoir réinvestir le lieu et présenter la nouvelle identité de Dobrée », a ainsi expliqué Laure Barthet, directrice du Musée et de Grand patrimoine de Loire-Atlantique, qui réunit d’autres sites culturels du département. Aucun calendrier n’a pour l’instant été avancé concernant la réhabilitation totale de l’institution, mais il est fort probable que les travaux ne démarrent pas avant 2018.

Situé en plein cœur de Nantes, le Musée départemental Thomas-Dobrée, plus couramment appelé Musée Dobrée, est intimement lié à l’armateur et mécène nantais Thomas Dobrée (1810-1895), qui a légué sa propriété et ses collections à la Ville de Nantes en 1894. La réunion de ses collections et de celles de la Société archéologique a donné naissance au Musée Dobrée qui ouvre au public pour la première fois le 8 janvier 1899. Il comprend deux bâtiments remarquables : le palais Dobrée, de style néo-médiéval, avec une tour haute de 30 mètres, et le manoir de la Touche, ancienne résidence épiscopale datant du XVe siècle.

Thématiques

Tous les articles dans Patrimoine

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque